26 janvier 2008

Désir et puissance

Il m'est arrivé assez souvent, depuis la création de ce blog, de situer l'exigence éthique du côté des processus d'affirmation que ce soit dans l'art et la créativité, dans l'éducation ou dans le champ politique. Il est des éthiques du renoncement, du dépouillement et de l'ascèse comme celle des stoïciens qui recommandent d'accepter l'ordre nécessaire des choses ("supporte et abstiens-toi !") ou celle de Platon qui fait reposer la sagesse dans cette absence de désir qui à l'image du tonneau plein représente celui qui ne... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 janvier 2008

Sagesse indienne

Photo de Edward S. Curtis (1868-1952) "Nos moeurs sont différentes des vôtres. La rue de vos villes fait mal aux yeux de l'homme rouge. Mais peut-être est-ce parce que l'homme rouge est un sauvage et ne comprend pas. Il n'y a pas d'endroit paisible dans les villes de l'homme blanc. Pas d'endroit pour entendre les feuilles se dérouler au printemps ou le froissement d'aile d'un insecte. Mais peut-être est-ce parce que je suis un sauvage et ne comprends pas. Le vacarme semble seulement insulter les oreilles. Quel... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 22:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 janvier 2008

Du préjugé techniciste

Une partie de mon service de professeur est consacrée à l'enseignement des sciences humaines, entendons psychologie-sociologie en BTS Economie Sociale et Familiale. Quand on m'a proposé ces heures, il y a quelques années, j'ai immédiatement sauté sur l'occasion, trop heureux d'alléger mon enseignement de philosophie pour une aventure bien plus relative et par conséquent bien plus économique dans les sphères de la psycho-sociologie. Et ma foi, je ne regrette rien car, je dois bien le reconnaître, j'ai beaucoup appris, je continue... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 janvier 2008

Voeux, moi veux !

Pour tous ceux qui, en ces temps de reconquête solaire, se sentent un devoir impérieux de souhaiter une bonne année et tous les voeux coutumiers, je réponds allègrement : "Sans rancune !" Pour les autres, je vous invite ici  (si ce n'est encore fait) pour quelques mots d'exaltation.
Posté par Democrite à 02:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 janvier 2008

L'héritage écologique ou la haine de l'enfance !

Alors que je passais, il y a peu, la nouvelle année avec des amis, leur fille de 12 ans eut la bonne idée de me montrer un de ses cadeaux de Noël, un livre consacré à l'écologie et aux grands enjeux environnementaux qui attira mon attention. Si ce livre se révélait fort bien fait avec des explications détaillées, des photos et des cartes, des schémas mais aussi des questions de toute sorte permettant d'aiguiser la curiosité d'un jeune adolescent, [questions du genre : Sais-tu quelle masse de charbon il faut pour produire l'équivalent... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
02 janvier 2008

Les fantômes du Hohenbourg (3)

D'un monde à l'autre, Hohenbourg, 28 décembre 07, Démocrite           Hissé sur la grande voile du Hohenbourg, je découvre à travers la déchirure, le limbe de cette terre ensevelie sous les vapeurs crépusculaires. La tour elle-même a disparu. Me voilà flottant entre deux mondes, à la charnière d'une épopée terrestre et d'une autre, aérienne et solaire. Je n'ai plus de racine. Il me semble rêver et voguer, il me semble avoir changé d'époque et de sphère. Mes yeux embrasse un ciel d'or et mes pieds... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 01:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 janvier 2008

Sagesse, dé-route et affirmation

Tels sont mes trois mots pour cette année. Sagesse parce que sans elle, nulle existence digne de ce nom. Dé-route car les routes tracées mènent à la mort précoce et à la dégénérescence ; la déroute n'est pas l'absence de route ni le chaos mais l'art de cultiver et de cueillir l'atome d'écart dans des trajectoires toujours imprévisibles. La dé-route est, à mon sens l'autre nom du kairos grec c'est-à-dire l'opportunité et la congruence dans le flux aléatoire du réel. Qui accepte la dé-route commence à oeuvrer pour le... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 03:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]