30 janvier 2014

Le soleil noir de l'inconscient

                        César Chesneau, sieur du Marsais (Dumarsais) écrit dans l'article "philosophe" de l'Encyclopédie que « les hommes marchent dans les ténèbres au lieu que le philosophe, dans ses passions mêmes, n'agit qu'après la réflexion ; il marche la nuit, mais il est précédé d'un flambeau ». Cet idéal de la raison qu'agite la philosophie des Lumières pour faire accroire aux naïfs en sa puissance de résistance et de désagrégation de... [Lire la suite]

23 janvier 2014

Le beau et l'agréable

       Il y a quelques jours, j'aborde dans le cadre d'un cours général sur l'art, la distinction opérée par Kant entre l'agréable et le beau (Critique de la faculté de juger). Le problème central est de savoir s'il faut se contenter sur le terrain esthétique du relativisme subjectif qui sévit partout et qui s'exprime sous la forme bien connue d'une opinion : "à chacun ses goûts". Si l'effort "conceptuel" prôné par le philosophe de Königsberg s'accompagne le plus souvent d'une certaine résistance chez les élèves,... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 00:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 janvier 2014

A qui parler ?

          Dans le formidable ouvrage de Tournier, Vendredi ou les limbes du Pacifique, Robinson, condamné à la plus effroyable solitude, fait l'expérience graduelle de sa propre déshumanisation. A mesure qu'il se laisse aller à la souille et qu'il se love dans les entrailles de la grotte, au coeur de son île - Spéranza- s'efface peu à peu en lui, la structure subjective qui le constitue et le relie à l'humanité dont il est privé. L'intentionnalité de la conscience, c'est-à-dire le fait d'être sujet du... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 00:34 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 janvier 2014

Politique de l'infidélité

                Dans mon précédent billet, je fais l'éloge de l'infidélité bien comprise, vertu immanente, éthique, en prise avec le mobilisme intérieur de la vie. Il est intéressant de constater que sur le plan politique il en va de même. Machiavel, le conseiller des Princes, fait du mensonge un art supérieur, la qualité politique essentielle pour se maintenir dans le flux insaisissable de la fortune. Il est pourtant tout sauf machiavélique comme le croient le sens commun et ceux qui ne le... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 janvier 2014

Fidèle à l'infidélité

         Qu'est-ce que la fidélité ? Une somme d'infidélités surmontées.             La seule fidélité qui mérite d'être vécue n'est-elle pas celle qui se réclame de la plus haute, de la plus difficile, de la plus grandiose infidélité ?  Qui regardera en face ses incalculables trahisons, ses minuscules et innombrables tentations, ses fantasmes et ses déviances les plus saugrenus, ses impératifs catégoriques calcinés par les désirs les plus inavouables ? Il y a là, dans la... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 23:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,