Résultat de recherche d'images pour "Lenoir frédéric"

Un de nos emposteurs contemporains, marchand de sagesse pour des consommateurs égarés, en quête de prêt-à-penser et de recettes pour l'existence, vient de commettre une "oeuvre" qui surpasse à l'évidence l'intelligence humaine et l'ordre des choses naturelles. Notre patte-pelu subventionné par les antennes de Radio-France parvient, parait-il, à rendre simple et accessible L'Ethique de Spinoza permettant à ses fans d'accéder à la vraie liberté, à la joie et la béatitude du sage. Il suffit pour ce faire de lire son dernier opus, Le Miracle Spinoza. Miraculeux en effet !

Spinoza devenu miracle (sic), lui qui analyse pourtant la "chose" dans son Traité théologico-politique comme une de ces foutaises superstitieuses dont tout homme de bon sens ne peut que s'affranchir au plus vite. 

"Je considère donc mon second principe comme parfaitement établi, c’est à savoir qu’un miracle, de quelque façon qu’on l’entende, contraire à la nature ou au-dessus d’elle, est purement et simplement une absurdité." (chapitre VI, Des Miracles)

Une absurdité devenue rentable, voilà, pour un attrape-minon oeucuménique et bibliothérapeute la véritable signification d'un miracle.