29 août 2013

Vertige insulaire à La Palma

      A la suite de mes pérégrinations estivales déroutées sur les îles canariennes, ma Galerie Flickr s'est enrichie de ces incroyables expériences entre ciel et mer, les pieds inclinés dans la terre rouge de La Palma, au bord de l'abîme de Taburiente.            Peut-être ai-je rêvé ces lieux ? Peut-être me suis-je égaré dans le coin silencieux et fantasque d'une sieste longue, lorsque l'esprit se laisse happer par la mélodie des ondes alpha. Et pourtant, le roc était dur, coupant et... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 11:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 mai 2013

Déroute volcanique

     Je me suis arraché à mon Béarn d'adoption pour une heureuse déroute sur la plus africaine des îles canariennes : Lanzarote, la terre aux trois cents volcans. Loin de la saturation touristique, à des millions d'années de l'affairement consumériste, sentir le soufre rauque des profondeurs, les facéties d'Héphaistos, la chaleur incandescente des abîmes, la tectonique contrariée des origines.        La beauté est toujours affaire d'exagération, d'excès, d'intensités à la limite de l'éclatement... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 00:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
06 avril 2013

Cinq années pour se perdre

Démocrite, "perdition"        Cela fera bientôt cinq années que j'ai quitté le septentrion pour le grand sud-ouest, pour le Béarn solaire et les terres chaudes de l'Ibérie aragonaise, cinq années ! Je savais qu'en arrivant ici ma vie changerait mais je ne pouvais imaginer l'ampleur des mutations et des ébranlements que je devrais traverser. Mon âme voyageuse et nomade, éprise de grande nature s'est réveillée au contact des éléments, s'est puissamment affirmée sur les sentes déroutées par-delà la grande mer de... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 12:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 décembre 2012

Vivre seul et sans histoire

      L'histoire est au fondement de tous les existants, le socle à partir duquel s'ordonnent la réalité sociopolitique et la réalité psychologique. Tout être humain est un héritier et comme dit Aristote, celui qui prétendrait vivre hors du politique (polis), "celui-là serait soit un dieu, soit un être dégénéré". L'inscription de l'individu dans la sphère collective se fait par la langue. La langue est déjà dans son caractère institutionnel le signe d'une dette de l'individu vis-à-vis d'un passé susceptible de... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 20:08 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 mai 2012

Méditation héraclitéenne

       Cela fait quelques semaines que je sieste ; quelques semaines que mon esprit s'est assoupi sous le poids d'un réel probablement trop lourd à supporter. C'est ainsi. L'atomiste dérouté n'est pas dupe de son caractère évanescent et de l'écume qui fait la trame insaisissable et fantasque de son existence. Cette curieuse volatilité correspond à un état du corps, à un état de la puissance intime de l'organisme luttant pour sauvegarder un axe, une colonne vertébrale, une direction. Le risque majeur qui guette... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 21:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 février 2012

Publication : A la lisière du réel

  Après quelques semaines d'efforts, voici "A la lisière du réel", ouvrage de 36 pages (19 cm X 15 cm) - (une cinquantaine d'images accompagnées de textes déroutés).                               A la lisière du réel est une esquisse comme le sont toutes les choses apparentes qui retiennent notre attention et suscitent un geste créatif, un vagabondage dérouté et jubilatoire, fruit de mes méditations philosophico-photographiques en Pyrénées. ... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 23:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 août 2011

Marcher et philosopher

             J’ai souvent abordé sur le blog de l’atomiste dérouté la question essentielle de la marche,  comme dans le cas de ma traversée de la Tadrart (voir mes carnets de déroute, Algérie) en 2002 ou de mes nombreuses et nécessaires incursions en montagne. J’ai tenté de rendre compte du caractère  métaphysique et esthétique de cette activité particulière.            La marche a accru dans ma conscience... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 02:19 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 novembre 2010

Dans le cirque d'Anéou

Etrangetés à découvrir ici :
Posté par Democrite à 16:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 mai 2010

Marcher : entre action et réaction : ce que peut un corps

La marche métaphysique est de l'ordre de l'épreuve tragique. Epreuve car elle met en jeu les tensions qui divisent l'existence et morcellent la subjectivité entre sa part affirmative et naturelle et sa part réactive et culturelle. Tragique parce que cette manière singulière d'arpenter ce que j'ai appelé "l'immonde", est toujours de l'ordre de l'évidence première qui fait éprouver dans sa chair la grande parenté cosmique, celle qui nous lie au réel sous la forme d'un désert élémentaire de particules d'où surgissent des... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 janvier 2010

Esthétique et métaphysique de la marche

Pour suivre les développements relatifs à l'Esthétique de la marche, cliquez sur les carnets de déroute.
Posté par Democrite à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]