19 janvier 2011

Fatigue passive, fatigue active

Aujourd'hui, je pénètre en classe dans un état de fatigue intense. J’ai déjà remarqué que, paradoxalement, les meilleurs cours, sont, selon mon propre critère intérieur, toujours liés à un état comme celui-là, un peu limite. C’est que pour faire un cours d’exception, il faut savoir s’aventurer hors sentiers et mener la classe à la lumière d’elle-même, vers des contrées que les élèves ne peuvent imaginer lorsqu’ils entrent dans la salle, la fatigue devenant, à cette occasion, l’étrange moteur pour une insolite expérience. Il... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:06 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

04 juillet 2010

Quelques perles

Après les fastidieues corrections  des épreuves écrites du baccalauréat, je ne résiste pas au désir de partager quelques perles péchées dans les copies de philosophie. Que nul ne voit dans cette démarche un esprit chagrin ou moqueur mais juste le plaisir de découvrir une inventivité surprenante de la part de ceux qui planchent et qui, sous la pression, sont amenés à "perdre le contrôle" de leur pensée ou à oublier seulement de penser. Comme le dit Confucius, "la joie est en toutes choses, il faut savoir... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 11:46 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
24 janvier 2010

La débâcle de la volonté

Qui peut encore croire en l'exigence scolaire de la formation ou de la fondation de l'esprit ? Qui peut encore prendre au sérieux le parcours du lycéen poussé jusqu'à l'obtention du baccalauréat quel que soit le niveau réel de ses facultés ? Je constate désormais combien l'imposture scolaire institutionnelle s'est infiltrée comme jamais dans les esprits des élèves dont j'ai la charge et pour commencer de la classe ridiculement appelée "littéraire". Ces braves gens sont certes sympathiques et même gentils, ils ne causent... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:40 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
08 juin 2009

L'école ou la fabrique de l'Etat-utérus !

Je dois beaucoup à mon enseignement des sciences humaines en BTS ESF (Economie Sociale et Familiale). J'y ai appris bien mieux que dans les classes de philosophie la signification et le rôle joué par les institutions dans la construction d'un sujet socialisé, normé et intégré ("formé" dirait-on dans le monde scolaire), participant ou pas aux tâches exigées par la collectivité, sujet largement déterminé par ce pouvoir invisible en constante circulation. C'est une idée qui ne passe pas auprès des étudiants, qui heurte... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 juin 2009

Rétrospective : de la dialectique professionnelle 3

Il y a une authentique jubilation à enseigner lorsqu'on sait trouver la place qui convient. L'enseignement est d'abord un problème topologique, c'est une question de lieu, de place et de positionnement psychique. Beaucoup se fourvoient en ce qu'ils s'imaginent que le savoir suffit, que la verticalité historique des contenus maintient l'attention dans le cercle vertueux de la connaissance. Tous oublient que l'école est d'abord un lieu, un site, une position. Le métier est géographique ; il se déploie à la surface des salles de classes... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2009

Rétrospective : de la dialectique professionnelle (2)

Rétrospective : de la dialectique professionnelle (1) Thèse ou de l'affirmation solaire : Mes débuts furent flamboyants. Je me souviens encore, avec une netteté incomparable, du sentiment qui fut le mien lorsque j'entrai pour la première fois dans la salle de classe en tant que professeur. Comment débuter ? Comment trouver sa marque, son style, sa mise en scène ? En règle générale, l'école est reproductrice au sens où elle permet à tous les acteurs (élèves, surveillants, profs etc.) de savoir quel est leur rôle, quel est leur... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 février 2009

Rétrospective : de la dialectique professionnelle I

Voilà désormais quinze ans que j'enseigne la philosophie ! Quinze années de pratique et 2300 élèves formés à cette étrange discipline. Ma conception de l'enseignement ne s'est pas fondamentalement modifiée (entendons ici le sens de l'intervention qui est la mienne dans mon métier et dont j'ai souvent parlé dans ce journal) mais mon regard sur la place et la signification de cet enseignement dans le système scolaire, ce regard là, a subi de profondes mutations dans une trajectoire étonnamment dialectique, presque hegelienne :... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 janvier 2009

Autre climat ? Autre élève ?

Le professeur que je suis découvre depuis la rentrée 2008 une nouvelle région, un nouveau climat mais aussi un nouvel établissement, de nouveaux élèves, de nouveaux collègues etc. Beaucoup de changements a priori surtout quand on effectue, comme je viens de le faire, une traversée du grand-nord français vers le méridion occidental, entendons par là, le sud-ouest et le Béarn pour être plus précis. Avant de jouir de cette mutation, je me suis souvent posé la question suivante : les élèves de ce grand sud sont-ils différents ? Ont-ils... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 janvier 2008

Du préjugé techniciste

Une partie de mon service de professeur est consacrée à l'enseignement des sciences humaines, entendons psychologie-sociologie en BTS Economie Sociale et Familiale. Quand on m'a proposé ces heures, il y a quelques années, j'ai immédiatement sauté sur l'occasion, trop heureux d'alléger mon enseignement de philosophie pour une aventure bien plus relative et par conséquent bien plus économique dans les sphères de la psycho-sociologie. Et ma foi, je ne regrette rien car, je dois bien le reconnaître, j'ai beaucoup appris, je continue... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 décembre 2007

La déroute du langage, le son et l'idiotie retrouvée

Aujourd'hui, je produis un cours sur le langage et ses limites avec ma classe de L-ES. J'aime de plus en plus aborder cette notion du programme tant ma propre réflexion se nourrit des liaisons que je suis amené à faire pendant ces heures d'enseignement.  J'ai déjà, dans le cadre de ce blog, consacré un article sur le rapport entre langage et métaphysique (voir la rubrique philosophie) et souvent souligné l'enjeu de la création hors de la sphère de la signification imposée par cette institution humaine. Aujourd'hui, il... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 22:09 - - Commentaires [18] - Permalien [#]