04 avril 2011

L'art de la sieste

  Ca fait longtemps que je songe à écrire un art de la sieste. J'avoue volontiers embrasser assidûment l'horizontalité et me réjouis de savoir que d'autres que moi, tout aussi flemmards, solitaires, décalés, retirés du "monde", s'adonnent à cette forme scandaleuse de béatitude inoffensive. Et puis pourquoi écrire ? Parce que je n'ai rien d'autre à faire et que j'ai l'envie de témoigner de la puissance philosophique d'un art trop souvent négligé, voire méprisé. D'abord, s'agit-il bien d'un art ? Pour ma part, je... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 16:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 avril 2011

Vertu de la plainte

  "Si je n'avais pas été philosophe, et si j'avais été une femme, j'aurais voulu être une pleureuse."                                                     G. Deleuze  
Posté par Democrite à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 mars 2011

Vérité de la fièvre

Je sors à peine d'une période de fièvres intenses et je sais qu'à ces occasions brûlantes, la maladie n'est en rien opposée à la vie et même mieux, qu’elle active en soi une mobilisation physiologique qui plonge l'esprit dans une contemplation d'une rare densité. La fièvre et le délire rendent possible l’appréhension intense et directe des forces qui traversent non seulement le corps, les organes et le cerveau mais qui entrent aussi en résonance avec les infrastructures de la matière, dans l'élémentarité primordiale la... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 15:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 mars 2011

Un printemps pour l'Ibérie

Découverte de la Péna de San Salvador, cliquez ici
Posté par Democrite à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2011

Amour de la sagesse ? (Suite)

La formule du moraliste (La Rochefoucauld) soumet la sagesse à ce qui peut tout emporter, la fortune ou"le fleuve tempétueux qui ravage tout et inonde les plaines", pour parler comme Machiavel. Demeurant sur le terrain tragique du florentin, j'observe qu'une pratique politique reste possible, sans illusion aucune et sans réserve non plus car "la fortune s'empare de la moitié de nos actions et nous laisse maître de l'autre." Même si je trouve Machiavel encore trop optimiste ici (dans la proportion), je crois néanmoins qu'il est... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 février 2011

Amour de la sagesse ?

  "Notre sagesse n'est pas moins à la merci de la fortune que nos biens."                            La Rochefoucauld, Maximes
Posté par Democrite à 08:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

27 février 2011

Escapade en Sierra de Guara

Cap au sud ? Cliquez ici.
Posté par Democrite à 10:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 février 2011

Transformation silencieuse

      "Somme toute, ces quelques cheveux blancs de plus ne sont qu'un indice accidentel, un peu plus saillant, de la transformation silencieuse qu'on ne voit pas s'opérer. "Silencieux" est plus juste, en effet, qu'invisible, ou plutôt, en dit plus. Car non seulement cette transformation en cours, on ne la perçoit pas, mais elle opère elle-même sans crier gare, sans alerter, "en silence": sans se faire remarquer et comme indépendamment de nous ; sans vouloir nous déranger, dirait-on, alors même que c'est en nous... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 08:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 février 2011

Horizon

"Seul le calme océan baigné d'un soleil d'or offre une ligne pure, intouchable trésor. Horizon trahi par le souffle des mots et le balbutiement inquiet des jours prochains, c'est en poètes qu'il nous faut chahuter les lointains ! Désirs nomades toutes voiles tendues, nous préférons naviguer hors du monde, erratiques que nous sommes !  Lorsque le ciel et la vague se mélangent, contrariété stellaire, amours profanes, nous marchons nus dans le tumulte inguerissable de nos blessures. Ta peau devient mon horizon et cela... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 14:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 février 2011

Le concerto en sol de Ravel, variation sur Daphnis et Chloé

          J'aime la musique de Ravel. Pour mon dix-septième anniversaire, mes parents m’avaient offert une cassette du compositeur contenant le célèbre Boléro sur la face A. La face B avec Daphnis et Chloé fut un choc majeur. Je succombai au ballet en ayant le sentiment de participer à une épopée chevaleresque et romantique qui me plongea irrésistiblement dans un état second. Je m’enfermais alors dans ma chambre, retiré du monde. Il n’y avait plus que moi, la musique et mes rêves animés d’une sauvagerie que... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 01:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,