07 janvier 2008

L'héritage écologique ou la haine de l'enfance !

Alors que je passais, il y a peu, la nouvelle année avec des amis, leur fille de 12 ans eut la bonne idée de me montrer un de ses cadeaux de Noël, un livre consacré à l'écologie et aux grands enjeux environnementaux qui attira mon attention. Si ce livre se révélait fort bien fait avec des explications détaillées, des photos et des cartes, des schémas mais aussi des questions de toute sorte permettant d'aiguiser la curiosité d'un jeune adolescent, [questions du genre : Sais-tu quelle masse de charbon il faut pour produire l'équivalent... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

02 janvier 2008

Les fantômes du Hohenbourg (3)

D'un monde à l'autre, Hohenbourg, 28 décembre 07, Démocrite           Hissé sur la grande voile du Hohenbourg, je découvre à travers la déchirure, le limbe de cette terre ensevelie sous les vapeurs crépusculaires. La tour elle-même a disparu. Me voilà flottant entre deux mondes, à la charnière d'une épopée terrestre et d'une autre, aérienne et solaire. Je n'ai plus de racine. Il me semble rêver et voguer, il me semble avoir changé d'époque et de sphère. Mes yeux embrasse un ciel d'or et mes pieds... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 01:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 janvier 2008

Sagesse, dé-route et affirmation

Tels sont mes trois mots pour cette année. Sagesse parce que sans elle, nulle existence digne de ce nom. Dé-route car les routes tracées mènent à la mort précoce et à la dégénérescence ; la déroute n'est pas l'absence de route ni le chaos mais l'art de cultiver et de cueillir l'atome d'écart dans des trajectoires toujours imprévisibles. La dé-route est, à mon sens l'autre nom du kairos grec c'est-à-dire l'opportunité et la congruence dans le flux aléatoire du réel. Qui accepte la dé-route commence à oeuvrer pour le... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 03:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 décembre 2007

Les fantômes du Hohenbourg (2)

La proue fantômatique du Hohenbourg, Vosges du Nord, Alsace, Démocrite, 28 décembre 07           Nous nous élevons dans l'épais brouillard qui enveloppe chaque chose. Pourrons-nous seulement apercevoir le donjon dressé et la porte énigmatique de mon viel ami ? Soudain, telle une ombre de géant, son allure masssive transperce le dense nébulon et surgit là, agrippé sur son roc, à 580 m d'altitude. Le Hohenbourg s'élance, raide, aigu comme une hallebarde, tendu dans un ciel blanc. Sa tour hirsute se perd dans... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 15:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
30 décembre 2007

Les fantômes du Hohenbourg (1)

Apparition, Vosges du Nord, Alsace, Démocrite, 28 décembre 2007        De passage en Alsace, sur une de mes nombeuses terres natales, je ne résiste pas à l'appel silencieux de mon vieux Camarade, le Château de Hohenbourg fièrement dressé depuis le début du XIIIè Siècle dans ces merveilleuses Vosges du Nord. Pour la trente-quatrième fois je lui rends visite ; j'escalade les pentes qui mènent à ses murs de grès rose.        Comme à chaque ascension, règnent le mystère de sa route et des... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 23:46 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
20 décembre 2007

Intelligence animale, intelligence humaine

Comme je ne souhaite pas produire de trop longues argumentations dans les commentaires d'articles, je propose ici l'intervention de sansnom°1 réagissant à l'article L'étonnement philosophique, le chien et la pensée et ma réponse qui devient l'occasion d'une clarification au sujet de l'intelligence animale: "Il me semble juste qu'on ne peut pas considérer que les animaux agissent par simple instinct, et qu'il faut donc leur accorder une forme d'intelligence. A Descartes j'opposerai donc Montaigne:"Par ainsi, le renard,... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 20:04 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

16 décembre 2007

La déroute du langage (2) : "Je ne sais pas dire"

Voici le commentaire photographique de mon ami Max au sujet du langage et de l'idiotie retrouvée : Loker, Max Lerouge, 16 décembre 2007, Photo publiée sur Clinamen avec son aimable autorisation
Posté par Democrite à 23:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 décembre 2007

Le pic du midi d'Ossau

Depuis le boulevard des Pyrénées, le Pic du Midi d'Ossau, Novembre 2007, Démocrite Depuis Pau, sur le magnifique boulevard des Pyrénées, le soleil se lève derrière ces cimes tutélaires qui masquent l'Aragon et les déserts du Sud. Juste de quoi prendre un peu l'air, en attendant des jours meilleurs et des regards plus clairs.
Posté par Democrite à 00:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 décembre 2007

La déroute du langage, le son et l'idiotie retrouvée

Aujourd'hui, je produis un cours sur le langage et ses limites avec ma classe de L-ES. J'aime de plus en plus aborder cette notion du programme tant ma propre réflexion se nourrit des liaisons que je suis amené à faire pendant ces heures d'enseignement.  J'ai déjà, dans le cadre de ce blog, consacré un article sur le rapport entre langage et métaphysique (voir la rubrique philosophie) et souvent souligné l'enjeu de la création hors de la sphère de la signification imposée par cette institution humaine. Aujourd'hui, il... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 22:09 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
02 décembre 2007

Lac des Bouillouses

Bouillouses, Pyrénées orientales, août 96, Démocrite Alors que le ciel écrase le septentrion de sa chape de nuages épais, je cueille une réminiscence heureuse, celle de l'ascension du Puig Péric (2810 m) dans les Pyrénées orientales. A mesure que l'on s'élève, l'immensité bleue des Bouillouses surgit avec ses tourbières et ses courbes folâtres.
Posté par Democrite à 17:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]