09 octobre 2007

Vers le Sud

Vers le Sud, Septentrion, Octobre 2007, Démocrite Les grandes migrations ont commencé. Il est difficile de ne pas lire sous les ailes rangées de nos amis, une direction, une finalité de la nature, en fait la fuite et la faiblesse du vivant devant l'implacable réalité de l'hiver. Ces oiseaux indiquent par leur trajectoire, la destination du vouloir vivre. Il suffit de suivre cet axe qu'ils décrivent dans le ciel du Nord. Et si ces migrations disaient plus simplement la joie de voler ensemble et de contempler dans un mouvement... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2007

Album Septentrion, dédié à Max Lerouge

L'album Septentrion est disponible. Il retrace mes pérégrinations nordistes et mes regards sur une nature discrète mais présente quand on sait ouvrir l'oeil. Toutes ces singularités ont été prises ces trois dernières années. A déguster sous la forme d'une tranquille relaxation visuelle.
Posté par Democrite à 16:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 octobre 2007

Descartes ou le discours de la folie

C'est désormais de façon assez routinière que j'aborde avec mes élèves les premières leçons de philosophie, celles qui questionnent les notions de conscience, de sujet, de moi, de rapport à autrui etc. La routine débute toujours avec la démarche singulière de Descartes, lequel, tout en ouvrant la voie de la modernité dans le surgissement d'un sujet capable d'autofondation (le fameux "je pense donc je suis") révélée par l'expérience du doute méthodique, paraît d'un total conservatisme dans les conséquences qu'il tire de sa vraie-fausse... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 15:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 octobre 2007

Ordesa

Eglise de Torla et les canyons d'Ordesa, Aragon, Juillet 95, Démocrite Les splendeurs du Haut Aragon frisent le sublime dès qu'on s'approche du Parc national du Mont Perdu et des grands canyons d'Ordesa et d'Arazas. La lumière y est incomparable et la dynamique de ces parois défiant la gravité saisit le marcheur d'une émotion rare. Tel Hegel devant les puissances indomptables de la nature, la pensée s'incline et se contente de constater : "Es ist so."
Posté par Democrite à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2007

Estaubé, le cirque en mineur

Estaubé, Hautes-Pyrénées, Juillet 1995, Démocrite Alors que le septentrion peine à se défaire de ses miasmes nébuleux, qu'à proximité de la ville de Roubaix, des habitants ont dû quitter les lieux pour cause de gaz putride plaqué au sol par la pollution aérienne, je décide de poursuivre mon aventure pyrénéenne, histoire de prendre l'air en attendant des jours meilleurs. Après la balade dans le cirque majeur de Gavarnie, me voici du côté de son jeune frère méconnu, aux indéniables blandices : Estaubé ou le cirque en mineur. ... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2007

Gavarnie, la tentation géologique

Gavarnie, tentation géologique, Août 1995, Démocrite "Il est des montagnes qui peuvent donner aux Saints la nostalgie de la terre" (Russel). Je ne sais pourquoi mais depuis quelques jours, de vieilles et anciennes pérégrinations me traversent l'esprit et même tout le corps. Mon oeil de septentrional se tourne irrésistiblement vers ce sud qui livre par son incroyable brèche toutes les splendeurs aragonaises. La faille de Roland perce cette montagne, ce colosse circulaire érigé en des tours abruptes ; la brèche de... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 septembre 2007

Ceci n'est pas un arbre

Ceci n'est pas un arbre, Auvergne, Août 2007, Démocrite Merci à Babou pour la référence à Magritte.
Posté par Democrite à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 septembre 2007

L'intégration, le biberon et la couche-culotte

Aujourd'hui, j'assiste pour la première fois à la journée d'intégration des étudiants de première, deuxième et même troisième (!) année dans mon établissement. La journée, dite d'intégration, a pour objectif, comme son nom l'indique, de créer un sentiment d'appartenance, une relation solidaire entre les étudiants afin de favoriser le déroulement de l'année et de permettre à chacun et chacune de trouver sa place. Chaque classe choisit pour l'occasion un thème de déguisement car l'intégration sous-entend apparemment la nécessité du... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 20:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 septembre 2007

Début d'année : le souci de soi

L'autre jour, j'ai tenté d'exposer modestement ce qui peut se passer dans la tête des profs confrontés à la réalité de la rentrée. Non pas qu'il s'agissait pour moi de décrire tristement ou sur un mode dramatique cette expérience particulière mais de penser et d'informer quelque peu sur l'objectivité relative d'une situation hors du commun que l'on n'est rarement en mesure d'apprécier quand on n'exerce pas cette étrange fonction. Pas de sentimentalisme donc et certainement pas une évocation subjective de ce moment singulier sur le... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 20:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 septembre 2007

Le nouveau visage du pouvoir : l'obscénité de la chair

Depuis l'élection du nouveau président, le pouvoir a changé de forme.  Faut-il, comme le suggère Régis Debray, parler désormais d'obscénité démocratique dans cette volonté contamment affichée d'occuper le devant de la scène, de jouer tous les rôles politiques possibles (chef de gouvernement, ministre de l'intérieur, des affaires étrangères, de l'éducation nationale, chef des nombreuses commissions nommées hors de l'espace parlementaire, protecteur des victimes, avocat des parties civiles et procureur, défenseur du grand patronat... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]