12 janvier 2004

Fatigue

Démocrite le rieur à L., Salut,     J'ai reçu ton dernier message. Je suis touché par ce que tu évoques, par cette usure et cette sensibilité accrues face aux résistances des élèves et à l'effort chaque fois renouvelé donc épuisant que constitue notre fonction et qui sape notre propre énergie. Je connais cela aussi, comme la plupart des collègues. Je m'autorise juste une petite remarque. Il n'est pas sain que l'essentiel de notre énergie circule dans notre fonction et dans l'univers scolaire parce que nous... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 décembre 2003

La violence des conseils de classe

Du conseil de classe ou la violence de l’institution scolaire                                                                                                            ... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 23:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2003

Philosopher ou enseigner ?

  Démocrite le rieur à Nicus le batteur, salut                Notre dernière conversation fut des meilleures et je me réjouis de la sagesse que tu sais abondamment dispenser autour de toi. C'est là, à n'en pas douter, la qualité d'un homme dont l'ordinaire est devenu vertu, et je m'en félicite. J'aime ce mode d'affirmation et la fougue mesurée et paradoxale qui t'animent. Défenseur des droits, tu arpentes l'avenue des convictions entières, empruntant une figure de résistance qui t'honore... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2003

Kairos ou l'occasion manquée

Lettre à Hérodote Démocrite le rieur à Hérodote le voyageur, Salut     Quelle joie et quelles ouvertures de pensée à l'occasion des rencontres cité-philo. Le conférence de samedi dernier fut des meilleures, celle centrée sur le fameux Kairos. Du Kairos en Chine et en occident (Grèce antique) ? Comment peut-on confronter ces deux approches de l'existence dans cette nécessaire rencontre à la nature ou à l'événement ? Autant dire que tu aurais été sensible à ces développements ; j'ai heureusement pris beaucoup... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2003

Vive la maladie ?

Mail à M.                   11 novembre 2003 Si le travail c'est la santé, vive la maladie...     Vendredi dernier,  j'ai usé, dans un ultime effort, ce qui me restait de voix ; mon instrument à vent souffre d' intempéries. Après l'irritation de l'organe, (cette corde raide usée jusqu'au "nirvana") , les éléments pathogènes migrent vers ces cavités qui abritent l'habituel lieu de la concentration occidentale, le front, les sinus, puis... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2003

Du projet

De Démocrite le rieur à L.                            le 06 novembre 2003 Salut     J'aimerais réagir à tes propos car ils posent de vieilles questions qui traversent depuis bien longtemps, l'histoire de la philosophie. Je ne veux pas ici faire un cours, je n'en ai ni l'envie, ni le temps (et toi non plus d'ailleurs) mais simplement préciser quelques aspects qui mériteront peut-être une attention particulière et... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2003

Généalogie

Démocrite le rieur à Hérodote le voyageur Salut,     Dans les moments probablement difficiles qui sont les tiens, je songeais à nos multiples conversations d'amis, quand nos sagesses respectives se heurtent à la lourde réalité qu'impose l'existence. Que valent les discours face au risque de la passion toujours possible ? Rousseau le dit "je ne l'ai rencontrée qu'une fois et j'ai succombé." Que valent les théories face à la dégradation et à la mort ? Chacun découvre sa singularité à ces occasions et... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]