09 octobre 2007

Descartes ou le discours de la folie

C'est désormais de façon assez routinière que j'aborde avec mes élèves les premières leçons de philosophie, celles qui questionnent les notions de conscience, de sujet, de moi, de rapport à autrui etc. La routine débute toujours avec la démarche singulière de Descartes, lequel, tout en ouvrant la voie de la modernité dans le surgissement d'un sujet capable d'autofondation (le fameux "je pense donc je suis") révélée par l'expérience du doute méthodique, paraît d'un total conservatisme dans les conséquences qu'il tire de sa vraie-fausse... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 15:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 septembre 2007

Hasard et philosophie (II)

Suite de l'article Hasard et philosophie, pour accéder directement à la première partie, cliquez ici. Premier niveau : Le hasard comme sort. Entendons par-là le mot latin, fors - fortis - fortuna, qui a donné la fortune, c'est-à-dire l'idée d'un hasard qui échoie aux hommes et qui se manifeste sous le forme de la chance ou de la malchance. Hasard converti bien souvent en destin ou en divinité capable de frapper la trajectoire humaine, de la sacrifier ou de la sauver en vertu d'un plan ou d'une intention qui présiderait à... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 septembre 2007

Hasard et philosophie (I)

L'histoire de la philosophie occidentale est marquée par la recherche et l'affirmation du sens et de l'intelligibilité du Réel et par l'affaiblissement des notions de hasard, de désordre et de chaos : Ainsi la parole d'Anaxagore : "Au commencement était le chaos, puis vint l'intelligence qui débrouilla tout ". Parole inaugurale, qui tel un geste créateur rend possible l'intelligence philosophique, le savoir et la science en éradiquant au passage ce chaos originel et constitutif, le désordre initial, le hasard. Philosophie et... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 août 2007

Art et aphasie (2), réaction au commentaire de Charp

Suite au commentaire passionnant de Charp sur l'aphasie, je poursuis quelque peu mes investigations autour de la question du rapport entre art et philosophie. - La notion de langage reste attachée, me semble-t-il, à la question du sens. Que serait un langage qui ne signifie pas où dont l'intention ne serait pas l'affirmation d'un sens ? Pour ce terme, je me situe dans la tradition des linguistes qui le définissent  comme un "système de signes distincts correspondant à des idées distinctes". (Benveniste, F.de... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 12:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
27 août 2007

L'art et l'aphasie

Après la lecture d’articles rédigés sur le site Envers par le Camarade Charp, je sens la nécessité de reprendre cette question du rapport entre l’art, l'aphasie et le langage ou l'idée. L’auteur écrit, dans la mouvance de Breton et du surréalisme que toute œuvre réductible à une opération rationnelle, à un concept, reste prisonnière de l'esprit humain . Dans un commentaire qui a suivi cet excellent article, je suis même allé plus loin en soutenant qu'une telle opération constituait la ruine de la création. Je dois dire que je me sens... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 11:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
10 juillet 2007

L'optimiste, le pessimiste et le tragique

Photo et commentaire de Max Lerouge  en bas de l'article Pour celle ou celui qui ouvre son regard vers l'essentielle mobilité de la nature, tels le poète, le photographe, l'artiste, le contemplateur, le méditant, le philosophe, la beauté du monde a sans doute quelque chose à voir avec le processus de transformation du vivant, si perceptible dans nos contrées où la vie est encore fort présente. Ayant fait plusieurs fois l'expérience saharienne, j'ai été frappé comme jamais par le mobilisme, c'est-à-dire l'éternel mouvement... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 16:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 juillet 2007

Content ou satisfait ?

La recherche de la satisfaction pourrait bien ressembler à un projet philosophique tourné vers le bonheur ou la réalisation maximale de ses propres désirs. Il y a dans la satisfaction l'idée que le sujet pourrait accéder à une forme de plénitude c'est-à-dire à une expérience du plein mettant fin à toute faille, à tout manque, à toute béance et par conséquent à toute souffrance. "Satisfait donc heureux" pourrait-on dire.  Satisfait ou remboursé peut-on lire sur les paquets de produits alimentaires. Etrange formule... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 13:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 mai 2007

Métaphysique du hasard

Démocrite ou le hasard absolu...à suivre
Posté par Democrite à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]