13 juin 2014

Mélancolie et création

Photo de Démocrite, Méditation embrasée en Barétous         Il m'est souvent arrivé d'interroger la source de l'art et notamment les motivations secrètes de toute pratique photographique. N'y aurait-il pas un lien de type mélancolique entre le sujet photographe et l'objet ou la scène qu'il s'agit d'inscrire, de figer, de capturer dans son viseur ? Je me suis souvent posé la question pour moi-même, m'interrogeant sur le rapport à l'objet perdu, à ces intensités dont on sait le caractère passager, évanescent... [Lire la suite]

21 mai 2014

La haine de la vérité

        Nous savons depuis longtemps, nous autres Atomistes déroutés, Sceptiques vagabonds, Héraclitéens ventilés combien il est non seulement utile mais nécessaire de distinguer la philosophie comme corpus constitué et l'acte philosophique, ce que nous appelons le philosopher. Entre les deux glissent l'amertume de la vérité et son cortège tragique, c'est-à-dire l'expérience intime de la fêlure qu'aucun concept ne peut adéquatement recouvrir. C'est pourquoi, il est aisé d'apprendre la philosophie, de... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:29 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 avril 2014

La faille narcissique

       Les hommes ne sont intéressants que lorsqu'ils souffrent. Tant que leur misère reste enfouie sous le plastron rassurant des commodités sociales, des conventions, tant que l'éclat illusoire des postures et des apparences sauve la mise, tout semble aller et chacun ne s'occupe que de soi dans un mirage narcissique de réussite, bardée de vanité et d'orgueil. Sitôt que la structure se fissure et qu'ils sont ravagés par le risque de l'effondrement majeur, ils accèdent alors à des sentiments qui leur faisaient... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 10:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 mars 2014

Une identité qui sent le cadavre

        "Toute identification s'accompagne simultanément d'une désidentification" notait Sartre avec raison. Je ne peux jamais me saisir moi dans une image sans me perdre à nouveau et sans constater qu'entre la vie subjective et la représentation subsiste un écart que rien ne vient combler. Je ne peux être dans le même temps sujet et objet ! De même, le philosophe écossais, Hume, souligne dans des pages flamboyantes de son Traité de la nature humaine que le moi n'est qu'un fantôme, qu'un insaisissable galimatias... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:20 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 janvier 2014

Le soleil noir de l'inconscient

                        César Chesneau, sieur du Marsais (Dumarsais) écrit dans l'article "philosophe" de l'Encyclopédie que « les hommes marchent dans les ténèbres au lieu que le philosophe, dans ses passions mêmes, n'agit qu'après la réflexion ; il marche la nuit, mais il est précédé d'un flambeau ». Cet idéal de la raison qu'agite la philosophie des Lumières pour faire accroire aux naïfs en sa puissance de résistance et de désagrégation de... [Lire la suite]
11 janvier 2014

Politique de l'infidélité

                Dans mon précédent billet, je fais l'éloge de l'infidélité bien comprise, vertu immanente, éthique, en prise avec le mobilisme intérieur de la vie. Il est intéressant de constater que sur le plan politique il en va de même. Machiavel, le conseiller des Princes, fait du mensonge un art supérieur, la qualité politique essentielle pour se maintenir dans le flux insaisissable de la fortune. Il est pourtant tout sauf machiavélique comme le croient le sens commun et ceux qui ne le... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 décembre 2013

Jusqu'où philosopher ?

            L'écriture et l'expression philosophiques sur un blogue sont problématiques lorsqu'on est soi-même professeur de ladite discipline. C'est que le mot, le signifiant -professeur de philosophie- résonne d'une tonalité, d'une charge, pour le moins, encombrante. J'ai, dans le temps, consacré un article à ce phénomène hypnotique, ayant constaté à maintes reprises dans ma vie, combien le regard et la posture de l'autre pouvaient se transformer radicalement à la seule évocation de ma fonction. Le... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:45 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
11 décembre 2013

Lire ou philosopher ? (2)

          Mon dernier article (Lire ou philosopher ?) a suscité quelques réactions qui en disent long sur les difficultés de penser hors des paradigmes dominants. Certaines trigaudes qui n'y entendent rien, se perdent en dégognades pénibles qui ne sont pas sans rappeler le syndrome du "virus de la bonne femme" sévissant partout, décidément. Quoi ? Vous voulez détruire les bibliothèques, mettre le feu aux livres, empêcher la jeunesse d'accéder à la culture ! Démocrite est évidemment un dangereux... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 21:16 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 décembre 2013

Lire ou philosopher ?

                J'ai, depuis toujours, cultivé une méfiance instinctive et quasi-systématique pour les livres, ayant eu très tôt le sentiment que ce monde du récit, de la pensée m'éloignait de ce qu'un de mes amis proches appelle, "la vraie vie", expression que j'abhorre, mais qui ici, désigne le terrain de l'expérience, de la rencontre concrète, de la vitalité en acte et du corps. Entrer dans un livre nécessite une forme de retrait, de suspension et d'écart ce qui, en soi ne me déplairait... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 00:16 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 octobre 2013

Thérapeutique

    Image extraite de ma galerie Flickr à découvrir ici         On ne pardonne pas à la philosophie active d'avoir quelques vertus thérapeutiques, d'agir sur le plan psychique au service d'un nouvel équilibre intérieur à la manière de l'épicurisme. L'activité du philosophe ne saurait se réduire à la quête de la seule santé sans menacer l'idéal gnoséologique qui l'anime par dessus tout, un idéal éminemment aristocratique au service de l'Être ou de la vérité. Philosophe médecin, allons bon !... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,