Ici, espace consacré à tous mes billets d'humeur animés par une réactivité tourbillonnaire et potentiellement incendiaire.
24 mai 2021

Humeurs de mai : marcher, penser, d'Arthur à Friedrich

I) Se libérer du confinement : les Gabizos, Démocrite Avec ce mois de mai maussade et la fin relative des confinements successifs, une part de ma réalité demeure rétive à l'idée de s’arracher à la torpeur d’un sommeil hivernal, à la manière de l’ours ou de la taupe. Sans doute, me suis-je hissé hors de ma tanière pour humer l’air du large mais les nimbes lourdes qui dessinent dans le ciel d’indiscernables contours me replongent dans les plis d’une cécité contrariée par le réel. Des forces aussi obscures qu’infécondes travaillent... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 21:26 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

04 mai 2021

Distance et confinement

   Avec le confinement, la question de la distance à l'autre émerge avec une acuité nouvelle et se révèle non seulement problématique mais étrangement paradoxale. Alors que l'activité sociale, à l'arrêt depuis des mois, rétrécit voire interdit tout rapport à l'altérité, j'entends dire que bien des relations intimes et familiales se sont effondrées sous l'effet de la proximité imposée par la période. Le paradoxe est bien le suivant : privés de la plupart des liens sociaux, les individus sont condamnés à investir le seul... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 11:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
30 octobre 2020

Le bio-pouvoir "en marche" : éloge de la liberté

Valeur du reconfinement Les activités suivantes sont désormais considérées comme non-nécessaires et dangereuses sur le plan sanitaire en raison des interactions sociales qu'elles favorisent et des risques graves de contamination qu'elles font courir. Elles sont donc prohibées jusqu'à nouvel ordre : 1 - Arpenter en solitaire les cimes pyrénéennes (cliquer sur les images),   2 - Contempler les vagues et l'océan à perte de vue,   3 - Assister à un coucher de soleil au sommet d'une dune landaise,   4 - Se... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 00:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 mai 2020

La sagesse du lama

Sibylle m'apprend ce midi qu'une équipe de scientifiques belges et américains a découvert que les lamas auxquels ils avaient inoculé des particules de corona virus ont développé des anticorps de très petite taille appelés "nanocorps" permettant de bloquer les protéines de pointe du virus, protéines qui, chez l'homme, "s'accrochent" pour garantir à l'agent pathogène sa duplication dans l'organisme support. Le résultat est immédiat et pour le moins spectaculaire. Le lama ne tombe pas malade et le virus est rapidement éliminé. Qu'un... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 14:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
17 avril 2020

Virus de l'information et société de contrôle

  J'ai décidé de ne plus entendre les journaux télévisés. Je dirais plutôt qu'à défaut d'entendre, je les écoute de temps à autres pour me vacciner ! Non pas pour apprendre quoi que ce soit, mais pour mieux cerner à quoi il me faut résister coûte que coûte, quoiqu'il en coûte, comme dirait le Léviathan ! Grâce au journal de France 2, de France 3 mais aussi de France-inter, je sais un peu mieux chaque jour à quoi je ne dois surtout pas succomber. Je sens monter du fond de mes tripes un ensemble de forces bien plus... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 mars 2020

Entre quatre murs : pensées hallucinées

  I     Les nouvelles restrictions de ce jour en matière de liberté de mouvement viennent de nous tomber dessus : interdiction de déambuler dans un parc, en forêt, en montagne, même seul(e). Interdiction de retrouver sa bien-aimée si on ne vit pas sous le même toit. Se déconfiner, esseulé sous un arbre, dans la campagne béarnaise, prohibé ! J'ai la désagréable impression, lorsque je sors de chez moi de pouvoir être contrôlé à tout moment étant devenu un suspect potentiel. Tout cela me donne une certaine image... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 22:24 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

05 juin 2019

The Walking Dead ou l'inconscient en marche

Après "Game of Thrones", je viens d'achever le visionnage de la série "The Walking Dead", huit saisons consacrées à un monde dévasté par l'apparition d'un virus transformant les morts en zombies assoiffés de sang et condamnant les survivants à échapper à toute morsure dont l'effet précipiterait la mutation et conduirait immanquablement au même résultat. Dans cette débâcle généralisée qui ressemble à une apocalypse, les rescapés tentent par tous les moyens de se protéger en s'organisant au milieu d'un monde qui ne fait précisément... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 12:51 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
23 janvier 2019

Epicure à Biarritz

  I L'hiver est propice au repli, à l'attitude réflexive qui m'incite à me tourner au dedans de moi-même. Dans ce mouvement de somnolence se glisse parfois le sentiment obscur d'être tel un ludion flottant à la surface d'un océan soumis aux caprices des profondeurs, au dynamisme d'une houle indéterminée liée à des forces et des flux extérieurs. Nous sentons et nous expérimentons que l'essentiel n'est pas ce curieux miroir qui fait danser le moi et ses personnages sur cette étendue liquide offerte aux regards du monde. Le sol... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:43 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
16 juillet 2018

Le foot : antisport et misère humaine

  Il est pour le moins intrigant d'observer à bonne distance l'hystérie collective qui s'empare des peuples à l'occasion de la coupe du monde de football. Le football, un sport ? Rien n'est moins sûr. Il suffit d'assister à quelques matchs pour être immédiatement saisi par le joli portrait de l'humanité que dessinent ces champions de la triche. Certes, on ne demande pas à des footballers d'être des parangons de haute vertu mais l'image pathétique qu'ils renvoient sous des tonnerres d'applaudissements interroge les phénomènes... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 15:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 mars 2018

Clément Rosset : un maître inactuel

   Clément Rosset est mort. Le plus authentique des philosophes contemporains s'est éteint. J'ai mal dormi ces dernières nuits. Je pense à l'homme que j'ai eu la chance de rencontrer. Je songe à tout ce que sa philosophie m'a apporté, à tous ces moments d'enthousiasme lorsque j'allais m'installer à la terrasse d'un café avec un de ses ouvrages, à tous ces échanges que sa pensée a nourris. Sa mort est un trou ineffaçable, une béance dans la représentation, un impensable comme l'est tout événement tragique. Tant de choses... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :