17 septembre 2013

De l'intégrisme religieux : le scandale de la jouissance

          Après le pathétique épisode du mariage pour tous, voilà le retour des intégristes catholiques sur la question du genre. Ce sujet me laisse, en soi, tout autant indifférent que le précédent dans la mesure où la distinction entre le registre physiologique et le registre psychosocial me paraît tout à fait claire. Mais elle ne l'est pas pour ces fanatiques qui ont décidé d'investir les établissements scolaires (dont le mien) dans le but de lutter contre une pseudo "théorie" du genre qui n'a, dans les... [Lire la suite]

18 février 2013

Les vapeurs indociles du cigare

       Dans les volutes évanescentes d'une fumerolle voltige l'insaisissable vérité. Mon esprit s'enivre des parfums boisés de ce cigare dissout peu à peu dans l'implacable déroulement du temps. Cet étrange objet, à la fois vivant et mort, humide et sec, doux et rêche, nervuré et lisse, défie les catégories, métaphore de l'existence tendue entre les pôles irréconciliables de la réalité. Il y a quelque chose de l'expérience de la durée pure dans cette combustion lorsque passé et avenir se confondent en un seul et... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 23:37 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 février 2013

Supporter l'insupportable

    Lorsque le songe de la vie se défait devant l'inexorable révélation du tragique, lorsque, sous les coups de boutoir de la vérité, le trou irréversible du néant se creuse dans la conscience et la représentation, lorsqu'enfin le voile se déchire, je peux mesurer mon propre courage, ma propre détermination à poursuivre le chemin insignifiant de l'existence.      Où donc est passée mon enfance, où sont mes joies et mes peines teintées de ces désirs d'illimitation qui me donnaient le sentiment victorieux... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 01:05 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 décembre 2012

Rencontre avec un ivrogne

      Philosophant dans le cadre d'une Aragonite aiguë - j'appelle "aragonite", ces moments d'exception passés entre "Amis du Jardin", inspirés par des fumerolles bien senties à la terrasse de l'Aragon,  seul café de Pau tourné vers un sud d'autant plus solaire qu'il est créatif - nous voici arrêtés dans notre méditation collective par une question cruciale et bien difficile : qu'est-ce qu'une rencontre ?      Il faut dire que les minutes qui précédèrent cette redoutable interrogation... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 01:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 décembre 2012

Le malheur français !

            Au moment où la Française des jeux annonce des bénéfices records, les français souffrent de déprime chronique ; ils sont affligés par la crise, sont les champions hors normes de la consommation de psychotropes, d'antidépresseurs et autres pharmacopées en tout genre. Le moral des ménages se classe parmi les plus bas d'Europe voire du monde. Leur vitalité psychique est cadavérique : stress au travail, angoisse devant l'avenir, ennui scolaire, courses aux diplômes, pressions financières, panique... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 00:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 décembre 2012

Sibylle, déroutée au bord du monde

            Ce n'est pas sans éprouver une vraie joie que je découvre la naissance du blogue de Sibylle. Autant de riches commentaires, d'intuitions vagabondes, d'écritures poétiques et sensibles, d'analyses phénoménologiques serrées, d'investigations passionnées et passionnantes déployés sur le blogue de l'atomiste dérouté, par une de nos plus fidèles lectrices, ne pouvaient demeurer sans un authentique support de création, à la fois singulier et interactif. C'est désormais chose faite. Je salue donc... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 novembre 2012

L'amour : une archéologie de la dévoration

           J'ai déjà abordé sur le blogue de l'atomiste dérouté la difficile question de la relation de couple conçue sur le modèle de la tectonique des plaques. A cette occasion, j'ai tenté de montrer combien il est nécessaire de distinguer deux registres d'interprétation, celui de la surface et du discours conscient et l'autre, plongeant dans la dimension organique, sur le terrain des forces fondamentales ou des instincts qui animent la relation, dans une perspective de conquête et d'extension. Le... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 01:16 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 octobre 2012

De la singularité

          Il est de bon ton de revendiquer, d'exprimer, de défendre sa singularité. Ce "gnangnan" pseudo-poétique s'inscrit dans les nouveaux programmes psychologisants visant à coacher l'individu, à l'affermir dans le maintien d'une identité censée être la sienne propre, à le propulser dans un processus de réalisation supposée. Ainsi, en déployant sa singularité, le sujet pourrait presque faire croire qu'il pense.      Ce beau mot de singularité s'est abîmé et, sous l'impulsion des... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 juin 2012

Humeur atmosphérique

             J'ai souvent noté dans mes soliloques combien je me sentais d'humeur atmosphérique, fusionnant avec l'étonnant régime aléatoire des flux, des masses d'air, des fronts rageurs qui traversent indifféremment les espaces et des anticyclones œuvrant à l'euthymie réparatrice. C'est ainsi, suis-je tenté de dire. Les forces météoriques ont chez moi une puissance de pénétration toute particulière comme si elles me contraignaient sans cesse à éprouver une sorte de dépossession... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 12:31 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 juin 2012

L'oubli de la vie

       J'ai vécu suffisamment pour savoir que la plus grande partie de mon existence est désormais derrière moi. Pendant de longues années, je me suis constitué, structuré, organisé en tâchant d'élaborer un monde comme le font tous les êtres de la nature, un monde qui soit le mien, un territoire privé, une enclave psychique faite d'une sensibilité particulière, d'un regard singulier, d'une pensée marquée par la différence subjective. J'ai, comme on le dit souvent, cultivé ma différence et j'avoue la cultiver... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 02:22 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,