05 février 2011

La marche des chagrins

Toujours nos blessures marchent devant nous. Elles rencontrent celles des autres, silencieusement, subrepticement, l'air de rien. Personne n'y prête attention. Pourtant, elles se parlent, se répondent, semblent se pénétrer d'une clameur indocile. Langage échappant à tout langage connu, elles se nourrisent de leurs échos. Secrète congruence, fraternité mélancolique, amants chahutés par le vent de l'abîme, deux tourbillons d'atomes s'apprivoisent et dansent, se raillant du destin. Provisoire... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 07:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 janvier 2011

Vive le peuple !

Ce matin, j'entends la voix émue de braves tunisiens hurlant leur dégoût devant la constitution du nouveau gouvernement composé pour une bonne part de ceux qui ont ordonné de tirer sur la foule il y a quelques jours seulement. Une révolution  nous dit-on, mais qu’est-ce qu’une révolution sinon le fait de réaliser un tour complet et de revenir au point de départ ? Les manifestations qui secouent la Tunisie semblent créer en Europe et en France en particulier, une sorte de cristallisation autour du phénomène révolutionnaire... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 00:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 janvier 2011

Regarder et voir : autrui comme une oeuvre

Ces derniers temps, il m’arrive de faire des expériences de plus en plus vives à travers lesquelles les visages de mes contemporains, leurs gestes, leur corps, leur voix, leur physionomie m’apparaissent de manière totalement originale, comme de pures singularités. C’est pourtant là une évidence sensible : nous sommes tous a priori différents. Mais là, dans le cadre de cette expérience, l’évidence surgit du dehors et se met à résonner en moi avec une acuité sans pareille, comme si une insularité biologique, une idiosyncrasie marquée... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 14:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 janvier 2011

Mère et fille, le miroir des forces réactives

« J'avoue que mon objection la plus profonde contre l'éternel retour, ma pensée proprement abyssale, c'est toujours ma mère et ma sœur. » (Ecce Homo, phrase censurée par Elisabeth Nietzsche, citée par Safranski) Ce qui empêche Nietzsche de prononcer pour lui même la parole affirmative et résolument performative (un oui franc au destin, sans arrière pensée : Amor fati), parole qui ferait de Nietzsche un authentique nietzschéen, c'est la somme toujours plus grande des forces réactives attachée à la figure de la femme ; femme... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 janvier 2011

Le dernier Nietzsche

Je découvre, non sans une certaine émotion, grâce au blog de Frédéric Schiffter, ces images probablement uniques de Nietzsche tournées en 1899, peu de temps avant sa mort (cliquez sur son nom).
Posté par Democrite à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
01 janvier 2011

Fête du nouvel an : une défaite en parachute

Il faut un sacré tour de force pour se convaincre que le passage d'une année à l'autre puisse faire l'objet d'une quelconque réjouissance et donner lieu à des festivités. Quelle joie peut-on sincèrement éprouver lorsque résonnent les douze coups de minuit ? De quelles modifications réelles l'enthousiasme collectif se nourrit-il à cette occasion ? Comme tous l'ignorent, on invoque l'espoir et on formule des vœux, autant de signes confirmés de la tristesse en acte, de l'impuissance et de l'incapacité dans laquelle nous nous... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 15:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 décembre 2010

Vagabondage septentrional

Le béarnais que je suis devenu parcourt depuis une semaine les routes du Septentrion et de la Lorraine : c'est un retour initiatique aux sources géographiques de mon existence. Lille, le beffroi (chambre de commerce)  et l'opéra Nancy, la Place Stanislas Lorraine blanche, la Mortagne, Mont sur Meurthe Reprise de clinamen vers le 29 décembre Portez-vous bien
Posté par Democrite à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2010

De l'amitié (2)

1) L'amitié comme toutes les relations humaines repose sur un rapport de force. Toute autre conception est une idéalisation donc une fiction de l'imagination procédant d'un déni de réalité. 2) L'amitié est régulation et  harmonisation du rapport de force sur le mode d'un avantage et d'un désavantage consentis. Mais chacun considère qu'il n'est ni la victime (le jouet) ni le maître de la relation. 3) Il n’est pas d’amitié sans principe de modification. Le rapport de force modifie et l’un et l’autre. Cela distingue l’amitié des... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 décembre 2010

Suicide

"J'avais un ami qui hésitait entre diverses formes de suicide. Finalement, c'est le mariage qu'il a choisi."                                  George Bernard Shaw
Posté par Democrite à 22:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 décembre 2010

La musique et la faille

Ce petit mot de Wilde pour donner suite à l'article consacré à la musique comme faille (voir ici) " La musique nous crée un passé que nous ignorions et éveille en nous des chagrins qui avaient été dissimulés à nos larmes. " Oscar Wilde, Aphorismes
Posté par Democrite à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]