17 mai 2010

Du paradoxe de la génération : le miroir adolescent

Hannah Arendt écrit dans La Crise de la culture que toute génération montante est potentiellement révolutionnaire, ce qui signifie que la jeunesse porte en elle-même les germes de la crise toujours renouvelable entre les anciens et les nouveaux, entre un monde déjà constitué et un monde à inventer. Le terme de crise laisse penser que la transition, le passage d'une génération à l'autre est tout sauf de l'ordre de l'évidence surtout si celle-ci ou celui-ci débouche sur un acte révolutionnaire, sur un renversement ou un retournement... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 13:55 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

01 juillet 2009

Moralisation

Que n'avons-nous entendu parler de ta trop fameuse nécessité de "moraliser" le capitalisme. Mais de quoi s'agit-il au juste ? Que faut-il entendre par moraliser ? Certes pas rendre le capitalisme moral, ce qui n'a absolument aucun sens. En fait, moralisation signifie ici quelque chose de tout simple : il est urgent de redonner le moral aux capitalistes !
Posté par Democrite à 23:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2009

La Décroissance ou a-croissance

A écouter : Serge Latouche,  (durée 17 minutes), philosophe et économiste, penseur de la décroissance ou l'économie relocalisée, l'économie de bon sens.
Posté par Democrite à 18:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 janvier 2009

De la grève d'un jour comme pacification sociale

Demain 29 janvier a lieu en France une grève interprofessionnelle et unitaire contre la politique du gouvernement et l'attitude cynique du chef de l'Etat qui "entend mais poursuit les réformes". On pourrait se réjouir de l'annonce d'une mobilisation de grande ampleur et d'une prise de conscience de la déroute dans laquelle nous sommes aujourd'hui, déroute du politique, concentration bonapartiste du pouvoir, "monocratie" pour parler comme Badinter, déroute du capitalisme dans son ensemble, appauvrissement généralisé des populations,... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 20:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
18 janvier 2009

Communiquer émotionnellement, une robinsonade ?

Alors que je viens d'assister au premier café-philo de Pau autour du sujet suivant : (la communication doit-elle être émotionnelle ?), j'avoue volontiers être surpris par les contenus développés à l'occasion de cette soirée. Si la communications apparaît telle une évidence par le fait que nous exprimons soit des idées, soit des sentiments, ou par le fait qu'il existe une "communication de masse" sur le terrain politique, il  semble acquis et incontestable qu'elle possède un contenu positif, c'est-à-dire réel. Rien n'est moins... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 20:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 janvier 2008

Voeux, moi veux !

Pour tous ceux qui, en ces temps de reconquête solaire, se sentent un devoir impérieux de souhaiter une bonne année et tous les voeux coutumiers, je réponds allègrement : "Sans rancune !" Pour les autres, je vous invite ici  (si ce n'est encore fait) pour quelques mots d'exaltation.
Posté par Democrite à 02:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2008

L'héritage écologique ou la haine de l'enfance !

Alors que je passais, il y a peu, la nouvelle année avec des amis, leur fille de 12 ans eut la bonne idée de me montrer un de ses cadeaux de Noël, un livre consacré à l'écologie et aux grands enjeux environnementaux qui attira mon attention. Si ce livre se révélait fort bien fait avec des explications détaillées, des photos et des cartes, des schémas mais aussi des questions de toute sorte permettant d'aiguiser la curiosité d'un jeune adolescent, [questions du genre : Sais-tu quelle masse de charbon il faut pour produire l'équivalent... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
01 décembre 2007

Décroissance et lois économiques

Pour faire suite aux commentaires du soliloque "Le réalisme destructeur de droite" , je me propose d'interroger cette citation extraite de l'article mentionné par Max : "Quand on considère les problèmes sociaux insolubles auxquels nous sommes confrontés dès que la croissance est seulement ralentie, il est évident qu'un recul annuel permanent de la production de 1% ou même de 0,5% engendrerait un véritable chaos social. Seules des dictatures effroyables pourraient l'imposer avant de s'orienter rapidement vers une... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2007

Le réalisme destructeur de droite

A n'en pas douter, nous avons toutes les peines du monde à percevoir la caducité de nos modèles économiques et l'aveuglement qui a guidé et qui guide encore le capitalisme et son corollaire extensif, le libéralisme. Nous avons cru en l'existence des ressources infinies. Nous avons cru en la possibilité d'une exploitation sans limite de la planète et en une potentielle capitalisation de la richesse sur un mode lui aussi indéfini. Le réel frappe à notre porte pour nous rappeler la condition sphérique de la Terre et par conséquent, de... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 novembre 2007

Les derniers Indiens

La Goutte d'eau, Ancienne gare de Cette-Eygun, Vallée d'Aspe, Béarn Ce n'est pas sans une certaine nostalgie ni une vraie tristesse que j'ai retrouvé tout récemment l'ancienne gare désaffectée de Cette-Eygun, lieu dit de "la goutte d'eau", soumise aux caprices de l'intempérie, aux mauvais vents, ceux de l'oubli et de la désolation. Il y a pourtant ici une mémoire inscrite dans la pierre, sur le sol et les murs. Les arbres se souviennent encore de ceux qui, il y a 20 ans ont fait de ce lieu le symbole de la résistance... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 23:16 - - Commentaires [9] - Permalien [#]