04 août 2015

Marcher, de Schopenhauer à Nietzsche

      Hier, je me suis délivré de la pesanteur des jours derniers, de cette désagréable impression d'opacité automnale, humide et close qui m'a plongé dans une asthénie horizontale. Il fallait le retour d'un ciel clair, estival et d'une ouverture sans pareille sur les Pyrénées pour me faire sentir à nouveau l'appel des hauteurs, le désir de me perdre et de dissoudre ces forces obscures et contrariées dans une marche réparatrice. Il fallait aussi et surtout la lecture d'un texte de Nietzsche, un texte salvateur. ... [Lire la suite]

19 décembre 2013

Jusqu'où philosopher ?

            L'écriture et l'expression philosophiques sur un blogue sont problématiques lorsqu'on est soi-même professeur de ladite discipline. C'est que le mot, le signifiant -professeur de philosophie- résonne d'une tonalité, d'une charge, pour le moins, encombrante. J'ai, dans le temps, consacré un article à ce phénomène hypnotique, ayant constaté à maintes reprises dans ma vie, combien le regard et la posture de l'autre pouvaient se transformer radicalement à la seule évocation de ma fonction. Le... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:45 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 octobre 2013

Gagner sa vie pour oublier

             "L'existence se présente avant tout comme une tâche,            celle de subsister, de "gagner sa vie". Ce point une            fois assuré, ce qu'on a acquis devient un fardeau, et            impose alors une seconde tâche, celle d'en disposer,            en vue d'éviter l'ennui qui s'abat comme un oiseau de            proie... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 13:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 novembre 2012

L'intérêt de philosopher

  "Ma philosophie ne m'a rien apporté mais elle m'a beaucoup épargné."                                A. Schopenhauer, Parerga, "Aphorismes"
Posté par Democrite à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 février 2011

Génie de la sophistique

" Si l'adversaire exige expressément que nous argumentions contre un certain aspect de son affirmation et que nous n'ayons rien de valable à dire, il faut se lancer dans un débat général et la contrer. Si nous devons dire pourquoi une certaine hypothèse physique n'est pas fiable, nous parlerons du caractère fallacieux du savoir humain et l'illustrerons par toutes sortes d'exemples." A. Schopenhauer, L'art d'avoir toujours raison, stratagème 19
Posté par Democrite à 09:53 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 janvier 2011

Le fondement de toute connaissance

" La base ultime sur laquelle toute notre connaissance et toute notre science reposent, est l'inexplicable. Toute explication ramène donc à cela, par plus ou moins d'étapes intermédiaires."             A. Schopenhauer, Parerga et paralipomena, Sur la philosophie et sa méthode
Posté par Democrite à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 décembre 2010

Du désir comme puissance silencieuse

Le désir est manque et le manque est souffrance. Telle est une des thèses qui fonde le pessimisme de Schopenhauer pour qui «  l'homme oscille sans cesse, tel un pendule, de droite à gauche, de la souffrance à l'ennui ». Autant dire que le désir paraît être le socle indépassable de la conscience malheureuse si on en croit Pascal dont les textes magnifiques sur l’ennui, sur le divertissement et la concupiscence dévoilent douloureusement le fond tragique de l'existence, c'est-à-dire son insignifiance et sa pauvreté. Si... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 03:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 novembre 2010

De la conscience philosophique

La véritable philosophie se distingue des autres disciplines en ce qu'elle implique le sujet dans la démarche qu'elle met en oeuvre. La pensée philosophique n'est pas simple curiosité ou tentative d'éclairer tel ou tel aspect de la réalité extérieure comme dans le cas des sciences de la nature. Elle se déploie sur un mode particulier d'investissement à partir d'un étonnement originel. Schopenhauer a pris le soin de distinguer l'étonnement philosophique de l'étonnement du savant. Si ce dernier articule la démarche de... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:26 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,