09 novembre 2016

Théâtre social et aliénation

           Le caractère théâtral de l'existence sociale atteint son point le plus haut, le plus évidemment paroxystique lorsque cessent aux yeux de tous, les féroces hostilités, les coups les plus rudes, les chocs les plus profonds. Alors, l'animal humain peut-il avantageusement se laisser aller à son besoin d'humanité, aux illusions d'une domesticité à bon compte arrachée aux instincts, en refoulant simultanément dans les intermondes organiques, la cruelle vérité qui mobilisa sa folle puissance dans le... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 21:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 mai 2016

Enseigner la philosophie ou l'art de donner du jeu au jeu

         A la suite de mon dernier article, deux témoignages de lecteurs m'incitent à interroger l'enseignement de la philosophie dans son rapport au jeu social.            L'enseignement de la philosophie n'échappe pas au jeu social, au théâtre institutionnel. Il faut rappeler ici la grande leçon de la sociologie de Durkheim à savoir que l'institution précède toute rencontre et s'interpose entre des individus qui se font face et qui ne se sont pas choisis. Or, ce... [Lire la suite]
05 novembre 2015

Du moi-image au Soi-Univers

            J'aborde en ce moment avec mes classes la délicate question de l'identité et de la connaissance de soi, question qui ne laisse personne indifférent sitôt qu'on entreprend un authentique travail introspectif visant à circonscrire, délimiter, saisir ce dont il s'agit. Tout le problème est là : qu'y a-t-il à saisir ? Le savons-nous ? J'ai déjà consacré un article à ce sujet. Aussi, ne suis-je pas enclin à répéter l'argumentation déployée plus haut. En revanche, je me suis donné aujourd'hui... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 septembre 2015

Rentrer pour mieux sortir (2) !

        Le mois de septembre est celui de la rentrée : rentrée politique, rentrée littéraire, rentrée des classes. Les deux premières me laissent indifférent et la dernière me fatigue. Mais je n'ai pas véritablement le choix. Je rentre donc après quelques semaines passées dehors, hors de la matrice institutionnelle, hors des murs et des salles numérotées, ayant été autorisé à n'être plus assignable pendant la durée des vacances estivales.         C'est un peu comme ces ados qui ont une... [Lire la suite]
08 juillet 2012

Un diplôme de docilité

            Les résultats du "bac-à-lauréats", comme l'a joliment écrit un candidat dans une copie, viennent de tomber et déjà près de 80% des  élèves ont franchi l'obstacle sans avoir à passer le second tour. Je note combien le cynisme institutionnel porté à son comble permet désormais à des jeunes gens ne sachant ni lire un texte, ni écrire, ni penser, de s'engager dans des voies universitaires sans autre bagage qu'une réactivité psychique fondée sur l'immédiateté et privée de structure... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 novembre 2010

Sous la domination de l'objet

"La dépréciation du monde des hommes augmente en raison directe de la mise en valeur du monde des choses."                                 Marx, Manuscrits de 1844
Posté par Democrite à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,