26 octobre 2016

Du ratage fécond et de l'Infinité de la recherche

                La seule chose sérieuse qui importe pour le chercheur de vérité, pour le philosophe, pour le scientifique et l'historien, pour l'artiste et le créateur, ce n'est pas l'objet visé, étudié, convoité, ce n'est pas ce qu'il veut dire ou saisir dans une représentation adéquate ou dans son oeuvre, c'est "la chose" intérieure qui anime la démarche et la relance indéfiniment. Cette chose n'est autre que l'énigme qu'on porte en soi et qui se vivifie au contact d'une incessante... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 14:33 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 février 2015

La crise de la Culture

                  Dans la Crise de la culture, Hannah Arendt interroge l'évolution du monde moderne et l'absorption de la Culture par le capitalisme, le développement industriel de masse, la société de consommation et le loisir généralisé ; loisir qui au passage est l’inverse de la "scholè" des grecs ou de "l'otium" des romains. Elle reprend un critère de distinction qui n'est pas très éloigné de ce qu'on peut trouver chez Kant, à savoir la séparation quasi ontologique entre le... [Lire la suite]
23 janvier 2014

Le beau et l'agréable

       Il y a quelques jours, j'aborde dans le cadre d'un cours général sur l'art, la distinction opérée par Kant entre l'agréable et le beau (Critique de la faculté de juger). Le problème central est de savoir s'il faut se contenter sur le terrain esthétique du relativisme subjectif qui sévit partout et qui s'exprime sous la forme bien connue d'une opinion : "à chacun ses goûts". Si l'effort "conceptuel" prôné par le philosophe de Königsberg s'accompagne le plus souvent d'une certaine résistance chez les élèves,... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 00:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 juillet 2011

La création comme génie du mensonge

  " La vie doit inspirer confiance : la tâche ainsi posée est immense. Pour en venir à bout, il faut que l'homme soit déjà menteur par nature, il faut qu'il soit artiste plus que tout. Et il l'est aussi : métaphysique, religion, morale, science - rien que des sous-produits de sa volonté d'art, de mensonge, de fuite devant la "vérité", de négation de la "vérité". Le pouvoir même grâce auquel il fait violence à la vérité par le mensonge, ce pouvoir d'artiste de l'homme par excellence - il l'a en commun avec tout ce qui existe -... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 01:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,