02 mars 2017

613 coups sur Flickr

J'ai créé ma galerie Flickr en 2013 et publié depuis, plus de 600 images. 750 personnes y sont actuellement abonnées. Près d'un million, sur toute la planète et les cinq continents l'ont consultée, peut-être même les manchots de la terre Adélie, allez savoir.... Jamais n'aurais-je pu imaginer, comme beaucoup, pareille possibilité de diffusion. L'internet est vraiment quelque chose d'extraordinaire, une sorte de révolution anthropologique qui, par bien des aspects, pourrait soulever un enthousiasme illimité à la manière de... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 07:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 juillet 2016

Le Vent nous portera

             Une bien belle découverte que cette version de la célèbre chanson de Noir Désir interprétée ici par l'excellente Sarah Caillibot : Le vent nous portera.  Impermanence : telle est la loi du monde ! Le vent emporte tout...et nous avec. Fragilité et force, sensibilité et puissance, destruction et création...le charme d'une voix intense.   Sarah Caillibot - Le vent nous portera- de Noir Désir
Posté par Democrite à 01:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mars 2014

Une identité qui sent le cadavre

        "Toute identification s'accompagne simultanément d'une désidentification" notait Sartre avec raison. Je ne peux jamais me saisir moi dans une image sans me perdre à nouveau et sans constater qu'entre la vie subjective et la représentation subsiste un écart que rien ne vient combler. Je ne peux être dans le même temps sujet et objet ! De même, le philosophe écossais, Hume, souligne dans des pages flamboyantes de son Traité de la nature humaine que le moi n'est qu'un fantôme, qu'un insaisissable galimatias... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:20 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 octobre 2013

Tragique et éthique ?

         Je reçois de nombreux mails par l'intermédiaire de la rubrique "contacter l'auteur" pour réagir à la nature - disons désenchantée du texte précédent, comme si la vision tragique qui est celle du philosophe dérouté que j'incarne avec d'autres, finissait par devoir décourager l'esprit ou le laisser sans espoir, vagabonder au plus près des Enfers. En réalité, le désenchantement a du bon dans la désillusion qu'il inflige au narcissisme primaire de l'homme. De même, la déroute sur les sentes hasardeuses... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 septembre 2013

Du délire identitaire

         Une des dramatiques obsessions humaines à l'origine de la plupart des violences possibles est la fixation identitaire, ce besoin délirant d'un enracinement qui donnerait à notre existence une assise définitive et garantie. Il est difficile de découvrir, de reconnaître et de laisser une place psychique à la fugitivité du réel, "à la branloire pérenne" (Montaigne), à l'insaisissable, et à l'insignifiance des choses surtout lorsqu'il s'agit du moi, de ce que je crois être ma réalité. Le besoin... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 14:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 février 2012

Publication : A la lisière du réel

  Après quelques semaines d'efforts, voici "A la lisière du réel", ouvrage de 36 pages (19 cm X 15 cm) - (une cinquantaine d'images accompagnées de textes déroutés).                               A la lisière du réel est une esquisse comme le sont toutes les choses apparentes qui retiennent notre attention et suscitent un geste créatif, un vagabondage dérouté et jubilatoire, fruit de mes méditations philosophico-photographiques en Pyrénées. ... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 23:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 août 2011

Marcher et philosopher

             J’ai souvent abordé sur le blog de l’atomiste dérouté la question essentielle de la marche,  comme dans le cas de ma traversée de la Tadrart (voir mes carnets de déroute, Algérie) en 2002 ou de mes nombreuses et nécessaires incursions en montagne. J’ai tenté de rendre compte du caractère  métaphysique et esthétique de cette activité particulière.            La marche a accru dans ma conscience... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 02:19 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 juillet 2011

De la solitude métaphysique

  Tadrart, Algérie, février 2002 Toute conscience philosophique s’accompagne d’une solitude métaphysique  que la pensée n’efface jamais ni ne recouvre. Bien au contraire, cette dernière ne fait que prolonger dans sa tentation unificatrice le régime insulaire de l’existence, vouée à l’errance parmi les choses décomposées. La parole suit comme une ombre le geste philosophique qui opère dans la plus secrète élémentarité, dans le régime étrangement silencieux des forces dont le corps est la caisse de résonance et la matrice. ... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 12:52 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 juillet 2011

Intuition de l'impermanence

A la bordure d'un monde qu'on croit connaître, il y a la force silencieuse du réel, la ronde déshabillée de quelques brumes infidèles. Impermanence et jeu tourbillonnaire, les deux infinis se confondent en une danse alchimique qu'aucune idée ne contient. D'ici peu, les Gabizos auront disparu et rien ne pourra me convaincre de leur présence sinon ce doux rêve qui me fait imaginer la constance des choses. Tout passe comme ces nébulons nomades. S'ils n'ont pas de réalité en soi, ils ne sont pas rien ;... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,