19 juin 2017

La relation d'amitié comme création

 L'Ami - Image de Démocrite Chacun suit immanquablement une sente, se laisse aller à la teneur secrète d'une intériorité qui fait mystère pour soi mais aussi le plus souvent pour les autres, même si le flair subtil du psychologue et du généalogiste pourra percevoir à l'arrière, sans l'identifier pour autant, un régime de forces plus ou moins incisif, plus ou moins actif ou réactif, une façon de se tenir, d'entrer en relation, de parler et d'insister, une apparence jouée ou surjouée pour exister sur la scène du monde. ... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 16:14 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 janvier 2014

Politique de l'infidélité

                Dans mon précédent billet, je fais l'éloge de l'infidélité bien comprise, vertu immanente, éthique, en prise avec le mobilisme intérieur de la vie. Il est intéressant de constater que sur le plan politique il en va de même. Machiavel, le conseiller des Princes, fait du mensonge un art supérieur, la qualité politique essentielle pour se maintenir dans le flux insaisissable de la fortune. Il est pourtant tout sauf machiavélique comme le croient le sens commun et ceux qui ne le... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 janvier 2014

Fidèle à l'infidélité

         Qu'est-ce que la fidélité ? Une somme d'infidélités surmontées.             La seule fidélité qui mérite d'être vécue n'est-elle pas celle qui se réclame de la plus haute, de la plus difficile, de la plus grandiose infidélité ?  Qui regardera en face ses incalculables trahisons, ses minuscules et innombrables tentations, ses fantasmes et ses déviances les plus saugrenus, ses impératifs catégoriques calcinés par les désirs les plus inavouables ? Il y a là, dans la... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 23:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 septembre 2013

Souviens-toi d'oublier pour vivre

         C'est lorsque les souvenirs sont enfin devenus libres, dissociés de nos besoins et de nos fixations et qu'ils parviennent au stade supérieur de l'insignifiance, que le vivre, délesté de la tyrannie du sens, peut se déployer dans l'Ouvert.   Méditation autour de la formule nietschéenne remaniée à l'occasion du café-philo  : "Souviens-toi d'oublier pour vivre".
Posté par Democrite à 17:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 juillet 2011

Supériorité de l'infidélité

Il est aisé de juger, de conjecturer, de donner à autrui le sentiment qu'on a compris la complexité d'une situation, qu'on évolue dans une posture empathique pleine d'intelligence, de bienveillance et de sens critique. Nombreux sont ceux qui se croient capables de profondeur, de démarche introspective, d'évaluation, de conseils en tout genre. Il est aisé de qualifier et de nommer ce que l'on croit saisir par une sorte de complicité spontanée alors même qu'on est dupé par la force inaperçue de ses motivations souterraines. D'où... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 14:33 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,