24 avril 2017

La philosophie : un théâtre social ordinaire

              A mesure qu'on prend conscience du pouvoir du jeu social, de son extension dans tous les domaines de l'existence, de ses modalités d'infiltration dans les couches les plus profondes de la subjectivité, se pose pour soi l'étrange question d'un reste, d'une part qui serait le propre du sujet en deçà des rôles et des activités joués avec plus ou moins de complaisance. Cet enjeu est si difficile qu'il exigerait pour le saisir dans sa radicalité de se délivrer du langage et de la parole... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 12:12 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

29 mai 2016

Enseigner la philosophie ou l'art de donner du jeu au jeu

         A la suite de mon dernier article, deux témoignages de lecteurs m'incitent à interroger l'enseignement de la philosophie dans son rapport au jeu social.            L'enseignement de la philosophie n'échappe pas au jeu social, au théâtre institutionnel. Il faut rappeler ici la grande leçon de la sociologie de Durkheim à savoir que l'institution précède toute rencontre et s'interpose entre des individus qui se font face et qui ne se sont pas choisis. Or, ce... [Lire la suite]
18 mai 2016

Joie tragique et vérité

                "Exister équivaut à un acte de foi, à une protestation contre la vérité".    Cioran, Précis de décomposition.         Comment ne pas entendre dans cette formule ramassée, dans ce trait fulgurant la sinistre vérité de notre condition ? Peut-on froidement regarder le réel en face, contempler avec lucidité l'improbable déroulement de l'existence voué au hasard, à la maladie, à la vieillesse, à la déchéance et à la mort sans se... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 11:44 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
11 juillet 2015

Violence, culture et philosophie

Recouvrement, Démocrite         Il y a, incontestablement, sur cette interface déroutée, quelque chose qui déplaît, qui agace, qui déçoit. Je le comprends mais ne puis faire autrement.        J'ai cru, comme beaucoup, dans mes jeunes années, que la philosophie avait la réponse, qu'elle allait me guérir de cette sourde angoisse tapie au fond de moi, qu'elle devait me libérer par la pensée des nœuds qui travaillaient en sourdine et me donner le sens qui manquait à l'existence. Je sentais... [Lire la suite]
10 juillet 2015

Le Sérac Philosophe

         C'est un vrai plaisir d'informer les lecteurs de la création, donc de la naissance du Sérac philosophe, le blogue d'Anaximandre. Philosopher au milieu des chaos de neige, de glace et de roches mêlées ne peut que réjouir les atomistes déroutés, les scrutateurs de la grande Nature, les vagabonds inspirés par la tectonique des plaques et par le sans-limite de l'apeiron, cher au sage de Milet.           Je me réjouis d'autant plus de cette excellente... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 12:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 juin 2015

L'école pense-t-elle ?

                L'année scolaire s'achève (avant les corrections du baccalauréat) sur une demi-journée pseudo-pédagogique, parenthèse imposée d'autant plus pathétique qu'elle est inauthentique, comme toujours. Je me fais, à chaque fois l'effet, dans ces moments vécus péniblement, d'être au milieu d'un sac de pierres brutes décrites à la manière de Spinoza dans sa Lettre à Schuller, pierres soudainement projetées du haut du falaise, volant dans l'espace, qui deviendraient conscientes... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 mars 2015

Oser philosopher

         L'atomiste dérouté, philosophe tragique, sait qu'il navigue à la frange du monde, qu'il se tient fébrile à la lisière du réel. Sa pratique le place à distance de ses contemporains et surtout des "emposteurs", les philosophes mondains et autres professeurs de ladite discipline. Ceux-là s'échinent à ordonner l'existence, à la penser selon un régime entendu de valeurs, de jugements et de normes qui pourrait  laisser croire que la trajectoire humaine signifie quelque chose ou pire, qu'elle doive... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 10:37 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 février 2015

La crise de la Culture

                  Dans la Crise de la culture, Hannah Arendt interroge l'évolution du monde moderne et l'absorption de la Culture par le capitalisme, le développement industriel de masse, la société de consommation et le loisir généralisé ; loisir qui au passage est l’inverse de la "scholè" des grecs ou de "l'otium" des romains. Elle reprend un critère de distinction qui n'est pas très éloigné de ce qu'on peut trouver chez Kant, à savoir la séparation quasi ontologique entre le... [Lire la suite]
29 septembre 2014

De la faille et de la brèche

Démocrite, 02 février 2010, avalanche au Canaourouye, Pyrénées ossaloises                                            On me demande : pourquoi articuler la philosophie et l'expérience de la faille ? Pourquoi en revenir toujours au réel et au tragique de la vie ?        Je voudrais répondre par cette histoire vécue il y a quelques années. Lors d'une ascension hivernale d'un sommet modeste en Pyrénées (le... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 juin 2014

Le Chaos philosophe

        J'invite tous les lecteurs à la recherche d'un philosopher authentique à découvrir le nouveau blogue de Guy Karl dont je publie ici même la présentation. Chacun pourra mesurer l'envergure du propos et l'intensité philosophique du projet. A suivre donc sans la moindre hésitation et longue vie au Chaos philosophe.           "A l'origine était Khaos"... la faille, le hiatus, le fond sans fond. Mais l'origine n'est pas le commencement.... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 08:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,