07 octobre 2013

Le mirage de la logique

           Le drame logique dans lequel la conscience commune s'enlise, à commencer par la conscience des philosophes, est l'impératif binaire qui soumet la pensée à une chose ou à son contraire. Dieu existe ou dieu n'existe pas ! L'âme est ou elle n'est pas etc. L'esprit embrouillé est alors sommé de choisir son camp. Le camp de l'être ou du non-être, a ou non-a, l'affirmation ou la négation !         Je me souviens d'une intervention donnée par André Comte-Sponville au sujet de... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:55 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 octobre 2013

Marcher : ce que peut un corps

          Il est une marche que j'appelle "métaphysique", terme en vérité impropre pour désigner ce dont il s'agit, mais je n'en trouve pas d'autres plus satisfaisants. Cette marche, comme je l'ai écrit il y a quelque temps, n'a rien à voir avec la marche grégaire, spirituelle et sportive. Elle est d'essence tragique car elle met en jeu un type de vérité qui mène le pas au plus près de la faille dans une expérience qui est sans retour possible. Il s'agit là d'une épreuve dans laquelle le marcheur dérouté... [Lire la suite]
21 septembre 2013

Un cheminement tragique

         J'ai connu la fatigue, l'épuisement des facultés, l'affaiblissement radical de ma vitalité. J'ai senti, sous le masque et le vernis des habitudes, le risque d'effondrement et le vertige devant mon propre anéantissement. Il m'a semblé pourvoir disparaître en éprouvant une forme étrange de soulagement dans l'abandon, dans l'attente même d'une fin possible. La fièvre avait emporté dans son brasier le désir d'un retour et l'idée d'une lutte pour la vie. La volonté s'était soumise à la turbulence... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 08:02 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 septembre 2013

De la sympathie philosophique

        Un mode de philosopher ne peut se comprendre qu'à partir des forces souterraines qui animent son auteur. C'est d'ailleurs parce que certaines de ces forces entrent en résonance avec soi qu'on se trouve en sympathie avec tel ou tel philosophe et non pour des motifs purement abstraits et théoriques. La sphère de la raison n'intervient que tardivement dans une dynamique de reconnaissance. Il y a quelque chose qui fonctionne ici à la manière des coups de foudre. Les inconscients, entendons le régime de... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 00:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 juillet 2013

De l'asinité philosophique (2)

Je propose ici quelques réactions et éclaircissements à la maxime nietzschéenne proposée hier pour donner suite aux excellentes remarques des lecteurs, consultables ici.          La métaphore de l'âne est-elle une mise en scène de la croyance ? Oui, mais indirectement. Qu'est-ce qu'un philosophe sinon un âne encombré par son signifiant et faisant l'objet d'une vénération-détestation comme toute croyance (qui coalise des pulsions d'amour et d'agression) et qui, par définition, est privée de référent... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:16 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 avril 2013

Illusion et vérité

     Suite à une soirée passée dans le cadre du groupe Alètheia sur le thème "illusion et vérité", j'ai proposé quelques éléments de réflexion sur le blog consacré à la chose. Voici la teneur de mes prolongements.        Le problème se pose de savoir à quelles conditions l'épreuve de réalité peut être considérée comme critère décisif pour révéler la nature de l'illusion et  tenter de la dissoudre. Encore faudrait-il savoir ce qu'est la réalité, problème déjà soulevé lors de l'énoncé de la... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 22:52 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 avril 2013

Cinq années pour se perdre

Démocrite, "perdition"        Cela fera bientôt cinq années que j'ai quitté le septentrion pour le grand sud-ouest, pour le Béarn solaire et les terres chaudes de l'Ibérie aragonaise, cinq années ! Je savais qu'en arrivant ici ma vie changerait mais je ne pouvais imaginer l'ampleur des mutations et des ébranlements que je devrais traverser. Mon âme voyageuse et nomade, éprise de grande nature s'est réveillée au contact des éléments, s'est puissamment affirmée sur les sentes déroutées par-delà la grande mer de... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 12:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 février 2013

Supporter l'insupportable

    Lorsque le songe de la vie se défait devant l'inexorable révélation du tragique, lorsque, sous les coups de boutoir de la vérité, le trou irréversible du néant se creuse dans la conscience et la représentation, lorsqu'enfin le voile se déchire, je peux mesurer mon propre courage, ma propre détermination à poursuivre le chemin insignifiant de l'existence.      Où donc est passée mon enfance, où sont mes joies et mes peines teintées de ces désirs d'illimitation qui me donnaient le sentiment victorieux... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 01:05 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 janvier 2013

La Déroute du Namib (la déroute du nom)

  Lettre d'Edmond publiée avec son aimable autorisation.          Cher Ami, cher atomiste,        Je reviens de ce long voyage transformé et même transfiguré. Ce n'est pas le même homme qui fait retour et se heurte au monde qu'il croyait connu et familier. Mon nom t'est connu, ami, mais celui ainsi nommé ne se reconnaît plus dans la gangue sonore chargée d'identifier son être. Que m'est-il arrivé ? Ces huit longs mois passés à errer aux confins du Namib ont modifié mon âme au... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 15:31 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 décembre 2012

Rencontre avec un ivrogne

      Philosophant dans le cadre d'une Aragonite aiguë - j'appelle "aragonite", ces moments d'exception passés entre "Amis du Jardin", inspirés par des fumerolles bien senties à la terrasse de l'Aragon,  seul café de Pau tourné vers un sud d'autant plus solaire qu'il est créatif - nous voici arrêtés dans notre méditation collective par une question cruciale et bien difficile : qu'est-ce qu'une rencontre ?      Il faut dire que les minutes qui précédèrent cette redoutable interrogation... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 01:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,