14 février 2017

Innocence de la solitude

"On n'est jamais seul tant qu'on est rempli des souvenirs, des conditionnements, des soliloques du passé : les déchets accumulés du passé encombrent les esprits. Pour être seul on doit mourir au passé. Lorsqu'on est seul, totalement seul, on n'appartient ni à une famille, ni à une nation, ni à une culture, ni à tel continent : on se sent un étranger. L'homme qui, de la sorte, est complètement seul, est innocent et c'est cette innocence qui le délivre de la douleur."            Krishnamurti, Se libérer... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 janvier 2017

Aspe : le visage de l'incommunicabilité

  cliquer sur les images La vue offerte depuis ma terrasse est à ce point spectaculaire qu'il m'est de plus en plus coûteux de jouer les nomades aventuriers et de me perdre dans les hauteurs pyrénéennes. Prendre la voiture et m'arracher à la foule des affairés, à la circulation urbaine me pèsent souvent. Alors, je contemple à distance les cimes coruscantes de l'Escurets et de l'Ourlène tant de fois parcourues. Je trouve heureusement quelquefois l'énergie pour filer plein sud comme au temps heureux de mon invraisemblable... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 11:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 décembre 2016

Crise de la subjectivité

           Une nouvelle époque se déploie devant nous, une époque de grandes tensions et d'évidente intranquillité narcissique. Une époque où un dire privé de sa source se déverse en tous sens comme un fleuve sans bords dans les espaces indéterminés de la grande toile. S'adressant à un autre sans visage, sans nerfs ni colonne vertébrale, la parole d'un sujet non-constitué glisse à la surface d'un écran et flotte parmi des spectres erratiques, qui, par milliards, ont été arrachés au néant pour une infime... [Lire la suite]
19 novembre 2016

La terreur sexuelle

            Le jugement de valeur culpabilisant qui accompagne en général la sexualité (même si celui-ci a évolué) et qui ne l'admet que dans la mesure où prétendument domestiquée, elle sert les intérêts sociaux, n'est pas, comme on le croit souvent, une condamnation du seul plaisir. Quelque chose se dissimule là et se dit. Quelque chose de bien plus grave, de bien plus effrayant devant l'irruption désordonnée, imprévisible de la pulsion, devant le chaos immaîtrisable des forces vives que la sexualité... [Lire la suite]
14 février 2016

La figure égocentrique

         La dramatique faiblesse de l'enfant se manifeste dans son égocentrisme archaïque, tyrannique et inconscient. Comment pourrait-il survivre s'il n'attirait pas l'attention à lui, s'il ne hurlait pas sa fragilité première à des parents désemparés par tant de petitesse et de précarité, par tant de dépendance ? Les adultes restent pour la plupart des enfants, centrés exclusivement sur un manque incomblable projeté au dehors d'eux, dans l'attente illusoire d'une satisfaction à venir. Rien ne peut ni ne... [Lire la suite]
26 août 2015

Rencontre au Néo-Mexique

        Me voici donc revenu du Néo-Mexique (cliquer pour voir les images) !      J'aime bien cette destination qui concentre quelques paradoxes : des hardes de touristes en quête de bronzage et d'horizontalité bavarde se massent sur les plages saturées de la côte méridionale tandis qu'à quelques lieues de là, une nature préservée, radicale invite à la solitude, au retrait, à l'immersion dans quelques calas isolées de la péninsule. D'immenses falaises plongent sans bruit dans une mer étale,... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 23:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

12 janvier 2014

A qui parler ?

          Dans le formidable ouvrage de Tournier, Vendredi ou les limbes du Pacifique, Robinson, condamné à la plus effroyable solitude, fait l'expérience graduelle de sa propre déshumanisation. A mesure qu'il se laisse aller à la souille et qu'il se love dans les entrailles de la grotte, au coeur de son île - Spéranza- s'efface peu à peu en lui, la structure subjective qui le constitue et le relie à l'humanité dont il est privé. L'intentionnalité de la conscience, c'est-à-dire le fait d'être sujet du... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 00:34 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 octobre 2013

La solitude, socle de l'amitié

      Je n'ai pas d'ennemis connus ; je n'ai guère d'amis. Cela peut surprendre et même choquer ceux qui se diront mes amis et qui me liront. C'est pourtant vrai. Je tiens l'amitié pour une tâche d'une grande rudesse et hautement difficile. J'ai conscience de la pesanteur du mot employé ici - une tâche, car je pressens, en-deçà de la congruence spontanée des affects et des sentiments qui entourent ordinairement les relations humaines, l'irrépressible besoin de se réchauffer, de rencontrer magiquement une... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:18 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 avril 2013

Cinq années pour se perdre

Démocrite, "perdition"        Cela fera bientôt cinq années que j'ai quitté le septentrion pour le grand sud-ouest, pour le Béarn solaire et les terres chaudes de l'Ibérie aragonaise, cinq années ! Je savais qu'en arrivant ici ma vie changerait mais je ne pouvais imaginer l'ampleur des mutations et des ébranlements que je devrais traverser. Mon âme voyageuse et nomade, éprise de grande nature s'est réveillée au contact des éléments, s'est puissamment affirmée sur les sentes déroutées par-delà la grande mer de... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 12:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 juin 2012

Humeur atmosphérique

             J'ai souvent noté dans mes soliloques combien je me sentais d'humeur atmosphérique, fusionnant avec l'étonnant régime aléatoire des flux, des masses d'air, des fronts rageurs qui traversent indifféremment les espaces et des anticyclones œuvrant à l'euthymie réparatrice. C'est ainsi, suis-je tenté de dire. Les forces météoriques ont chez moi une puissance de pénétration toute particulière comme si elles me contraignaient sans cesse à éprouver une sorte de dépossession... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 12:31 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,