18 juin 2014

Le jeu fantasmatique de la vie

                          "Toute vie est un jeu qui se balance sur des représentations arrachées de manière inconcevable et traitées de manière fantasmatique ou, autrement dit, sur des fictions. Mais le contraire de la fiction ou du jeu n'est pas le sérieux (c'est pourquoi des enfants reprochent à d'autres enfants qu'ils ne jouent pas sérieusement). Nous jouons ce que nous sommes ; nous jouons parce que nous ne pouvons pas faire autrement, parce qu'en... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 09:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 septembre 2013

Souviens-toi d'oublier pour vivre

         C'est lorsque les souvenirs sont enfin devenus libres, dissociés de nos besoins et de nos fixations et qu'ils parviennent au stade supérieur de l'insignifiance, que le vivre, délesté de la tyrannie du sens, peut se déployer dans l'Ouvert.   Méditation autour de la formule nietschéenne remaniée à l'occasion du café-philo  : "Souviens-toi d'oublier pour vivre".
Posté par Democrite à 17:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 juin 2012

L'oubli de la vie

       J'ai vécu suffisamment pour savoir que la plus grande partie de mon existence est désormais derrière moi. Pendant de longues années, je me suis constitué, structuré, organisé en tâchant d'élaborer un monde comme le font tous les êtres de la nature, un monde qui soit le mien, un territoire privé, une enclave psychique faite d'une sensibilité particulière, d'un regard singulier, d'une pensée marquée par la différence subjective. J'ai, comme on le dit souvent, cultivé ma différence et j'avoue la cultiver... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 02:22 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
31 mai 2012

Vivre et exister

      Dans mon précédent article, j'ai tenté de distinguer avec le Robinson de Tournier, ce qui in-siste et ce qui ex-siste. Cette distinction fait écho à la duplicité de l'homme, à cet écart toujours irréductible entre "un moi profond" coïncidant avec la mélodie intérieure, immergé dans le fleuve mobile de la psyché et le vaste théâtre de la société des hommes, contraints d'exister dans le jeu multiple des rôles qui surdéterminent les individualités.       Quelle est la... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 12:36 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 mai 2012

Le syndrome de Robinson : la folie de l'existence

      Dans Vendredi ou les limbes du Pacifique de Tournier, Robinson soumis à la plus cruelle des solitudes écrit quelque part dans son log-book que ses pensées, ses rêves, ses images intérieures, tout ce qui peuple ses représentations n'existent pas. C'est que, condamné au repli dans la souille comme dans l'alvéole de la grotte, Robinson tente d'échapper à son infortune en s'immergeant dans les convulsions intimes de l'imaginaire et de la rêverie, en s'abandonnant à la lente régression dont l'activité psychique est... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 15:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,