16 avril 2014

La faille narcissique

       Les hommes ne sont intéressants que lorsqu'ils souffrent. Tant que leur misère reste enfouie sous le plastron rassurant des commodités sociales, des conventions, tant que l'éclat illusoire des postures et des apparences sauve la mise, tout semble aller et chacun ne s'occupe que de soi dans un mirage narcissique de réussite, bardée de vanité et d'orgueil. Sitôt que la structure se fissure et qu'ils sont ravagés par le risque de l'effondrement majeur, ils accèdent alors à des sentiments qui leur faisaient... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 10:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 avril 2014

Vérité de la sieste

        La voilà à nouveau qui m'assaille et ne me lâche plus, qui m'envahit jusqu'à l'extinction, jusqu'à la perte de toute idée, de toute acuité, de toute détermination ; la revoilà omniprésente, invasive, "ma grande fatigue"! Mon indomptable pesanteur ! J'aimerais croire en sa "passagèreté" et la lire comme un état provisoire mais je vois bien l'incroyable énergie qu'elle charrie dans son sillage, énergie qui me pousse comme souvent au retrait, au repli, à l'enfouissement, "l'enfouissement du siesteux" ai-je... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 janvier 2014

A qui parler ?

          Dans le formidable ouvrage de Tournier, Vendredi ou les limbes du Pacifique, Robinson, condamné à la plus effroyable solitude, fait l'expérience graduelle de sa propre déshumanisation. A mesure qu'il se laisse aller à la souille et qu'il se love dans les entrailles de la grotte, au coeur de son île - Spéranza- s'efface peu à peu en lui, la structure subjective qui le constitue et le relie à l'humanité dont il est privé. L'intentionnalité de la conscience, c'est-à-dire le fait d'être sujet du... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 00:34 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 décembre 2013

Jusqu'où philosopher ?

            L'écriture et l'expression philosophiques sur un blogue sont problématiques lorsqu'on est soi-même professeur de ladite discipline. C'est que le mot, le signifiant -professeur de philosophie- résonne d'une tonalité, d'une charge, pour le moins, encombrante. J'ai, dans le temps, consacré un article à ce phénomène hypnotique, ayant constaté à maintes reprises dans ma vie, combien le regard et la posture de l'autre pouvaient se transformer radicalement à la seule évocation de ma fonction. Le... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:45 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
15 décembre 2013

Marche photo-philosophique

                    Le Pic de Ger          Ma Galerie Flickr franchit le cap des 300 images issues d'expériences multiples sur des chemins déroutés, la plupart perdus dans les hautes terres pyrénéennes. Ces aventures photographiques prolongent "la marche philosophique ou tragique" dont j'ai longuement parlé dans mes carnets de déroute. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, il n'y a pas de différence de nature entre un philosopher actif et une... [Lire la suite]
11 décembre 2013

Lire ou philosopher ? (2)

          Mon dernier article (Lire ou philosopher ?) a suscité quelques réactions qui en disent long sur les difficultés de penser hors des paradigmes dominants. Certaines trigaudes qui n'y entendent rien, se perdent en dégognades pénibles qui ne sont pas sans rappeler le syndrome du "virus de la bonne femme" sévissant partout, décidément. Quoi ? Vous voulez détruire les bibliothèques, mettre le feu aux livres, empêcher la jeunesse d'accéder à la culture ! Démocrite est évidemment un dangereux... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 21:16 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 octobre 2013

La solitude, socle de l'amitié

      Je n'ai pas d'ennemis connus ; je n'ai guère d'amis. Cela peut surprendre et même choquer ceux qui se diront mes amis et qui me liront. C'est pourtant vrai. Je tiens l'amitié pour une tâche d'une grande rudesse et hautement difficile. J'ai conscience de la pesanteur du mot employé ici - une tâche, car je pressens, en-deçà de la congruence spontanée des affects et des sentiments qui entourent ordinairement les relations humaines, l'irrépressible besoin de se réchauffer, de rencontrer magiquement une... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:18 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 octobre 2013

De l'instinct et des 3 genres de connaissance

             L'essor de la sociologie, des sciences humaines et de la psychanalyse a fait très largement reculer la notion d'instinct, la rendant impropre à décrire, à comprendre, à expliquer la complexité des conduites humaines. Dans le Morfaux, Le dictionnaire de la philosophie et des sciences humaines, l'instinct est défini comme "un comportement automatique des animaux, caractérisé par un ensemble d'actions déterminées, héréditaires et spécifiques, ordonnées à la conservation de l'espèce ou... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 octobre 2013

Tragique et éthique ?

         Je reçois de nombreux mails par l'intermédiaire de la rubrique "contacter l'auteur" pour réagir à la nature - disons désenchantée du texte précédent, comme si la vision tragique qui est celle du philosophe dérouté que j'incarne avec d'autres, finissait par devoir décourager l'esprit ou le laisser sans espoir, vagabonder au plus près des Enfers. En réalité, le désenchantement a du bon dans la désillusion qu'il inflige au narcissisme primaire de l'homme. De même, la déroute sur les sentes hasardeuses... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 octobre 2013

Se consoler de l'inconsolable

            L'acte philosophique qui passe par cet effort caractéristique de la pensée critique, par cette ouverture de la conscience toujours désireuse d'y voir plus clair pour s'orienter dans la vie, ne serait-il pas en vérité le signe d'une dramatique impuissance et d'une cecité toujours renouvelée ? Quelle nécessité pousse donc le philosophe dans les rets de la conceptualisation et dans la construction patiente de nouvelles médiations ? Quelque chose se cache dans le pli inaperçu de cette... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 14:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,