14 février 2017

Innocence de la solitude

"On n'est jamais seul tant qu'on est rempli des souvenirs, des conditionnements, des soliloques du passé : les déchets accumulés du passé encombrent les esprits. Pour être seul on doit mourir au passé. Lorsqu'on est seul, totalement seul, on n'appartient ni à une famille, ni à une nation, ni à une culture, ni à tel continent : on se sent un étranger. L'homme qui, de la sorte, est complètement seul, est innocent et c'est cette innocence qui le délivre de la douleur."            Krishnamurti, Se libérer... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 17:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 octobre 2015

Aphorismes : qu'est-ce que penser ?

 Penser ? - Démocrite - Octobre 2015         Lorsque l'esprit demeure enferré dans le système ordinaire et général de la représentation, celui des choses apprises, alors il ne pense pas véritablement et ne peut pas penser. Tout ce que nous avons appris dans les livres, dans la culture commune, tout ce qui a conditionné notre façon de voir, de sentir et d'opiner, tout cela est sans rapport aucun avec l'acte de penser. Prisonniers de la tautologie, fascinés par la magie du discours, par son... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 18:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 mars 2015

"La parole, ombre de l'acte"

  "La musique a ceci de commun avec la poésie et l'amour  et même avec le devoir : elle n'est pas faite pour qu'on en parle, elle est faite pour qu'on en fasse, elle n'est pas faite pour être dite, elle est faite pour être "jouée" . Le Dire est un faire atrophié, avorté et un peu dégénéré : action en retrait ou simplement ébauchée [...] La poésie est faite, immédiatement, pour faire le poème, et la poétique, qui est un faire avec exposant, pour réfléchir sur la poésie. La même différence... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 09:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 février 2015

Edgar Morin : l'aventure de la connaissance

                  "La connaissance est une aventure qui appelle le plein emploi des qualités personnelles, et, dans ce sens, elle exige le développement des qualités de conscience pour débusquer, contrôler, contourner, voire refouler l'anthropo-socio-ethno-égo-centrisme.  Seul un sujet conscient d'être sujet peut lutter contre sa subjectivité. Seul un sujet conscient d'être sujet peut concevoir son auto-égo-centrisme et tenter de se décentrer par l'esprit, en... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 10:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 août 2014

Innocence du devenir

  "Seuls le jeu de l'artiste et le jeu de l'enfant peuvent ici-bas croître et périr, construire et détruire avec innocence. Et c'est ainsi, comme l'artiste et l'enfant, que se joue le feu éternellement actif qui construit et détruit avec innocence, et ce jeu, c'est l'Aïon qui le joue avec lui-même".           Nietzsche, Naissance de la philosophie          Je goûte tout particulièrement l'héraclitéisme de Nietzsche et la valeur tragique de son propos qui, loin de... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 19:16 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
06 juillet 2014

Fable : De la conquête

Merci à notre Ami vénérable Karlfontaine de nous avoir envoyé cette docte fable.   L'Homme est une curieuse engeance : Terriblement intelligent, Mais inapte à voir l'évidence. La fantaisie de cette gent Ne trouve point ailleurs d'équivalent Chez nos amis les quadrupèdes. Aucun animal jamais ne se dépossède De tous ses biens en dévastant son territoire. C'est ce que va conter cette petite histoire :   Un pêcheur, engourdi par un vent boréal Et repoussé fort loin du village natal, Découvrit au détour d'un cap... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 11:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 juillet 2014

Métaphysique du pire

                        " D'une manière générale, nous ne nions pas la possibilité d'une métaphysique du meilleur, de diverses sortes de métaphysiques du meilleur, ou d'espèces intermédiaires : simplement, la nôtre est une métaphysique du pire. C'est en elle seulement que notre sensibilité et notre raison trouvent leur satisfaction. "Métaphysique du pire" ne signifie d'ailleurs nullement impossibilité du bonheur ou de la joie. Car... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 16:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 juin 2014

Le jeu fantasmatique de la vie

                          "Toute vie est un jeu qui se balance sur des représentations arrachées de manière inconcevable et traitées de manière fantasmatique ou, autrement dit, sur des fictions. Mais le contraire de la fiction ou du jeu n'est pas le sérieux (c'est pourquoi des enfants reprochent à d'autres enfants qu'ils ne jouent pas sérieusement). Nous jouons ce que nous sommes ; nous jouons parce que nous ne pouvons pas faire autrement, parce qu'en... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 09:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 novembre 2013

Penser la Nature

        "Penser la Nature n'est ni la connaître ni la comprendre, mais l'appréhender plutôt comme inconnaissable et incompréhensible - parce qu'infinie." (IV) "La Nature est pour moi la totalité des choses. Il n'y a pas de surnaturel. C'est, à mes yeux, une évidence. Mais ce n'est pas une évidence naïve : c'est une évidence qui suppose un long parcours, une évidence advenue. De ce qui est pour moi la vérité, je ne puis faire la preuve de manière à convaincre autrui. C'est pourquoi je me dis "sceptique",... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 09:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 octobre 2013

Le sage stoïcien

                 "Le stoïcisme est un jeu d'esprit et                 une idée semblable à la République de Platon.         Les stoïques ont feint qu'on pouvait rire         dans la pauvreté ; être insensible aux injures,          à l'ingratitude, aux pertes de biens comme à celles         des parents et des amis ; regarder froidement la mort,... [Lire la suite]
Posté par Democrite à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,